Croisières et Voyages
Concordia : L'adieu au Giglio

Actualité

Concordia : L'adieu au Giglio

Croisières et Voyages

À moins d'un imprévu, le paquebot Costa Concordia, échoué depuis deux ans et demi à cinquante mètres du rivage, quittera demain l'île du Giglio, en Italie, pour le port de Gênes où il sera démantelé. Un moment que les habitants attendent avec impatience.

 

Depuis l’île du Giglio, Ariel Dumont, envoyée spéciale du groupe Le Télégramme :

Un léger voile de brume marine flotte sur la mer. Les voiliers et les yachts dansent au rythme des vagues. Sur la plage, des vacanciers s'offrent un bain de soleil sous les nuages. À quelques kilomètres de Campese, l'un des trois villages touristiques de l'île du Giglio, l'atmosphère est totalement différente. Sur le port, les équipes des sociétés américaine Titan et italienne Micoperi, chargées du renflouement du Costa Concordia, prennent un capuccino en attendant les navettes qui les emmèneront sur l'épave pour achever les opérations de renflouement. Les journalistes prennent une pause et les habitants de l'île jettent ce qu'ils espèrent être un dernier coup d'oeil au mastodonte ancré à quelques mètres du rivage depuis deux ans et demi. « C'est drôle, je ne le vois presque plus. À force de l'avoir sous mes fenêtres, il est entré dans ma vie car il fait partie du paysage », confie Maria Giovanna. Cette sexagénaire, souriante et bronzée, habite dans un petit immeuble situé au-dessus de l'endroit où s'est échoué le paquebot, la nuit du 13 janvier 2012. Elle se souvient de tout, les cris, l'odeur de la peur qui suintait, dit-elle, dans l'air, les lumières qui

Pollution en mer et accidents