Croisières et Voyages
Concordia : Trois mois pour accepter les propositions d'indemnisation

Actualité

Concordia : Trois mois pour accepter les propositions d'indemnisation

Croisières et Voyages

Saisi en référé, le tribunal de Nanterre a décidé de prolonger de trois mois le délai d'acceptation de la proposition d'indemnisation faite par Costa Croisières aux passagers du paquebot Costa Concordia, qui a fait naufrage sur l'île italienne du Giglio le 13 janvier. La compagnie italienne prend acte de cette décision de justice tout en dénonçant l'idée selon laquelle elle ait voulu « exercer une quelconque pression sur ses clients et les associations qui les représentent ». Costa explique avoir « souhaité installer un cadre de discussion serein et apaisé avec eux, dans un contexte encore douloureux puisque deux passagers français sont toujours disparus ». La compagnie rappelle qu'elle avait déjà pris la décision de repousser le délai d'acceptation de la proposition d'indemnisation au 31 mars. Pour mémoire, Costa propose aux passagers du Concordia 11.000 euros d'indemnisation, ainsi que le remboursement de tous les frais engendrés par la croisière et le rapatriement.
On notera qu'aux Etats-Unis, la compagnie et sa maison-mère, le groupe Carnival, font face à des procédures judiciaires lancées par certains passagers américains (ils étaient une grosse centaine à bord). Ainsi, on a appris hier qu'une nouvelle action avait été lancée par 39 anciens passagers, qui réclament devant le tribunal de Miami quelques 528 millions de dollars de dommages et intérêts.
Pour mémoire, le Costa Concordia, entré en service en 2006, a fait naufrage le 13 janvier après avoir heurté un rocher alors qu'il naviguait beaucoup trop près du Giglio. Au moment de l'accident, 4229 personnes étaient à bord, soit 3216 passagers et 1013 membres d'équipage. Parmi elles, ont compte 17 morts et 15 disparus.

Accidents, pollutions