Marine Marchande
Condor Ferries prépare l'entrée en service de son nouveau navire

Actualité

Condor Ferries prépare l'entrée en service de son nouveau navire

Marine Marchande

Chargé d'assurer la desserte entre Saint-Malo et les îles anglo-normandes, le Condor Rapide, nouveau catamaran perce-vague de la compagnie Condor Ferries, devrait entrer en service le 3 juin. Ce navire de 86.6 mètres de long et 26 mètres de large, capable de filer plus de 40 noeuds, peut transporter 730 passagers et 150 véhicules. Il assurera trois rotations quotidiennes entre Saint-Malo, Jersey et Guernesey, un quatrième départ étant réalisé par le Condor Vitesse, exploité en coopération avec Brittany Ferries (les 4 rotations sont assurées pendant la période estivale). Le Vitesse assure le matin la ligne Poole-Cherbourg puis, l'après-midi, part de Poole, dessert les îles anglo-normandes et arrive à Saint-Malo avant de regagner le port britannique en soirée.
Sistership des Condor Vitesse et Condor Express, le Condor Rapide va succéder au Condor 10, qui sera vendu. Plus grand que son aîné, il permet aussi à la compagnie, grâce à une flotte homogène, de réaliser des économies au niveau de l'exploitation (optimisation des horaires et combinaisons des lignes) et de la maintenance.

Le Condor 10  (© : CONDOR FERRIES)
Le Condor 10 (© : CONDOR FERRIES)

Accroissement des capacités

Le Condor Rapide permet aussi à l'armement de tripler sa capacité au départ de Saint-Malo. « Avec cette acquisition, Condor Ferries accroit ainsi considérablement son offre de transport quantitativement (et) qualitativement pour le confort des passagers puisque le Condor Rapide possède de larges ponts extérieurs pour découvrir la côte et le large, plus d'espace intérieur avec ses salons sur deux niveaux et de meilleurs services de restauration. Une boutique Duty Free beaucoup plus importante permettra d'élargir la gamme des produits détaxés proposés aux passagers ». Grâce à l'entrée en service du nouveau catamaran, Condor Ferries améliore, en outre, son offre sur le marché du fret, le bateau pouvant accueillir des petits véhicules de transport jusqu'à 7.5 tonnes. Il complètera, ainsi, le service fret hebdomadaire assuré à Saint-Malo par le roulier Commodore Goodwill à destination des îles et de l'Angleterre. On notera que le port français est aussi desservi par le ferry conventionnel Commodore Clipper. Ce navire, d'une capacité de 90 camions et 500 passagers, est affecté en semaine à la desserte des îles anglo-normandes depuis l'Angleterre et assure un service avec Saint-Malo le week-end. Le Condor Express, enfin, relie Weymouth, Guernesey, Jersey et Poole.

Le Commodore Clipper  (© : CONDOR FERRIES)
Le Commodore Clipper (© : CONDOR FERRIES)

475.000 passagers au départ de Saint-Malo

L'an dernier, Condor Ferries a transporté 475.000 passagers entre la France et les îles anglo-normandes, le trafic étant équivalent depuis l'Angleterre. La compagnie, aujourd'hui détenue par la banque australienne Macquarie, a été fondée en 1964 par deux armateurs des îles Anglo-Normandes, dont Commodore Shipping, qui exploitait déjà avec l'entreprise malouine Morvan Fils une ligne régulière de fret entre Saint-Malo, Jersey, Guernesey et l'Angleterre, y ajoutant ainsi une composante passagers. Leur idée, qui se révèlera judicieuse, était d'exploiter un trafic régulier, à heure fixe, depuis l'avant-port de Saint-Malo. Cela permettait, ainsi, de s'affranchir des contraintes de marée du port intérieur, condition que ces armateurs estimaient nécessaire au développement d'un trafic touristique régulier vers les îles, en plus de leur ravitaillement en fret. Condor Ferries exploitera notamment les premiers Hydrofoils, des bateaux sur skis, avant d'acquérir les catamarans perce-vagues construits par les chantiers Incat.

Le Condor Vitesse  (© : CONDOR FERRIES)
Le Condor Vitesse (© : CONDOR FERRIES)