Croisières et Voyages
Connectivité : Royal Caribbean révolutionne la croisière

Actualité

Connectivité : Royal Caribbean révolutionne la croisière

Croisières et Voyages

Un accès web aussi rapide qu’à terre, la consultation de services et les réservations en ligne depuis le bateau, des membres d’équipage dotés de tablettes tactiles… La mise en service fin octobre du Quantum of the Seas, le nouveau paquebot de la compagnie Royal Caribbean International, va en matière de connectivité représenter une révolution  pour l’industrie de la croisière, tant au niveau des passagers que du personnel. Si Internet s’est depuis un certain nombre d’années installé sur les paquebots, les accès, au-delà de leur prix souvent élevé, demeurent jusqu’ici relativement lents. Le débit des moyens de communication par satellite des navires est en effet assez faible, ou quand ce n’est pas le cas, leur capacité devient rapidement sous-dimensionnée par rapport à une demande qui explose avec la généralisation des smartphones et tablettes. Des outils plébiscités par les jeunes mais qui rencontrent également un succès croissant chez les séniors, séduits par les écrans tactiles et des interfaces de plus en plus intuitives.

 

 

Le Quantum of the Seas au chantier Meyer Werft de Papenburg (© RCI)

Le Quantum of the Seas au chantier Meyer Werft de Papenburg (© RCI)

 

 

Un outil basé sur la nouvelle constellation d’O3b Networks

 

 

Dans ce contexte, Royal Caribbean International, réputée pour son caractère très innovant, initie une véritable rupture technologique. La compagnie américaine a, en effet, signé un accord avec l’opérateur de communications O3b Networks, qui déploie actuellement huit satellites : quatre sont aujourd’hui opérationnels, les quatre autres devant être lancés début 2015. Placée en orbite basse par la fusée Soyouz, tirée depuis le centre spatial de Kourou, en Guyane, la constellation O3b, qui va permettre d’offrir l’Internet à haut débit à 3 milliards de personnes, sera capable de pointer en permanence un faisceau de communication sur les paquebots en navigation. Une avancée considérable par rapport aux moyens actuels, qui voient les antennes des navires rechercher les satellites disponibles pour échanger les flux d’informations. « La technologie développée par O3b est révolutionnaire et va offrir une capacité de bande passante des centaines de fois supérieures, avec des temps de transit des données entre le bateau, le satellite et les stations à terre 8 ou 9 fois inférieurs à ce que l’on connait aujourd’hui », explique William Martin, responsable des systèmes d'Information chez Royal Caribbean.

 

 

 

Les films et jeux en ligne, les réseaux sociaux, les conversations vidéo…

 

 

Concrètement, Bill Martin affirme qu'Internet sera aussi réactif et accessible en mer qu’il l’est à terre. Les passagers pourront regarder des vidéos en streaming, communiquer en image avec leurs proches, utiliser les réseaux sociaux… « Il sera même possible de jouer à des jeux en ligne avec des joueurs situés à l’autre bout de la terre. La connexion sera aussi bonne qu’à la maison ». En matière de coûts, les équipes de RCI sont encore en train de travailler sur une grille tarifaire.

 

 

L’avènement du « Smartship »

 

 

Et le concept va bien plus loin que la seule amélioration de la connexion web, qui va déjà bouleverser les habitudes de centaines de milliers de croisiéristes. Si on connaissait les Smartphones, Royal invente aujourd’hui les Smartships, avec des navires axés sur la connectivité tous azimuts. En plus de liaisons « normalisées » avec l’extérieur, le système de Wifi du Quantum of the Seas permettra aux passagers d’accéder en temps réel à de nombreux services depuis leurs téléphones mobiles, leurs tablettes et leurs ordinateurs portables. Il sera, par exemple, possible de réserver une table dans l’un des nombreux restaurants du bord, un soin au Spa ou encore une excursion, sans avoir besoin de se déplacer. Et pour ceux qui ne sont pas équipés, le navire disposera de zones baptisées Royal iQ, où des écrans interactifs offriront les mêmes fonctionnalités.

 

 

 

 

 

 

Alors qu’un bracelet va remplacer la traditionnelle carte magnétique comme clé de cabine et pour les paiements à bord, mais aussi pour accéder à différents services, les procédures d’embarquement en début de croisière vont totalement changer. Les passagers pourront, ainsi, générer avant de partir en voyage  un ticket électronique. Il n’y aura dès lors plus besoin de remplir les formalités aux habituels comptoirs d’enregistrement, où les files d’attente sont parfois très longues. L’objectif de RCI est, grâce à cette nouvelle organisation, de réduire à moins d’un quart d’heure le temps d’embarquement. Prises en charge par le personnel, les valises bénéficieront d’un tout nouveau système de suivi, permettant aux croisiéristes, sur téléphone ou tablette, de suivre grâce à une application dédiée la progression de la livraison de leurs bagages. Ils seront directement alertés de leur arrivée en cabine et pourront entretemps profiter du bateau.

 

 

 

 

 

Planifier sa croisière en ligne

 

 

Par ailleurs, la compagnie incite désormais ses clients à anticiper les réservations de services en ligne (restaurants thématiques,  forfaits, Spa, excursions…) avant le départ. « Le premier jour d’une croisière est souvent long et chaotique. En plus du temps de transfert et de l’enregistrement, il faut aller voir un steward pour faire les premières réservations, acheter un package boisson… on est souvent fatigué et énervé. C’est pourquoi nous mettons en place ces innovations, qui ont pour objectif de rendre la vie de nos clients plus facile. Car chaque minute de croisière compte, surtout sur le Quantum of the Seas, où il y aura tant de choses à voir et à faire. Désormais, on peut planifier sa croisière à l’avance puis, lorsqu’on arrive, il y a juste à scanner le code barre du ticket électronique pour embarquer. Ensuite, on peut attendre tranquillement dans un bar que le système de suivi indique que les bagages sont livrés en cabine », explique Lisa Lutoff-Perlo, vice-présidente en charge des opérations chez RCI. Mis en service depuis peu, le système connait déjà un beau succès puisqu’à ce jour, les futurs passagers du Quantum of the Seas ont déjà effectué plus de 150.000 réservations en ligne.

 

 

 

 

40.000 tablettes pour les membres d’équipage

 

 

Enfin, dernière nouveauté en matière de connectivité, et non des moindres : les membres d’équipage seront équipés d’une tablette tactile. Celle-ci leur servira notamment à mieux connaitre les clients, dont les préférences et les spécificités (régime sans gluten par exemple) seront compilées dans le système informatique. Ce dispositif va également entrainer une profonde réorganisation du service, notamment dans les salles à manger. A l’instar de certains restaurants terrestres, les serveurs devraient utiliser les tablettes pour transmettre les commandes en cuisine, avec à la clé des délais raccourcis et  plus de temps passé en salle, au service des clients. Chacun des 1500 membres d’équipage du Quantum of the Seas recevra gratuitement son propre outil, pas moins de 40.000 tablettes ayant été commandées à Microsoft. Tous les paquebots de la flotte vont, en effet, être progressivement transformés en Smartships, au fil de leurs arrêts techniques. Ce sera notamment le cas de l’Oasis of the Seas, qui passera en chantier à Rotterdam au mois d’octobre.

On notera que les tablettes serviront aux membres d’équipage dans le cadre de leur travail mais également pour leur utilisation personnelle. « Les hommes et femmes de Royal Caribbean qui fournissent des vacances d’une telle qualité sont les vrais héros de notre flotte et ces cadeaux démontrent de façon tangible combien nous apprécions leur engagement. Cette technologie ne sert pas seulement à offrir à nos hôtes de meilleures croisières, c’est aussi l’occasion de permettre à nos membres d’équipage et leurs familles d’être plus proches avec une connexion telle que nous n’avions encore jamais pu en disposer », souligne Richard Fain, président du groupe Royal Caribbean Cruises Ltd.

Royal Caribbean | Actualité des bateaux de croisière