Marine Marchande
Conteneurs: les paradigmes changent pour les armements

Actualité

Conteneurs: les paradigmes changent pour les armements

Marine Marchande

Les armements opérant dans le conteneur ont publié leurs résultats pour le troisième trimestre. L’économie de ces compagnies semble avoir profité d’une amélioration des trafics et d’une hausse des taux de fret. Un article d'Hervé Deiss de Ports et Corridors

Une certaine dichotomie se fait jour entre les résultats financiers des armements et la réalité économique observée par les analystes. Dans son rapport trimestriel, le groupe Mærsk rappelle la situation économique international. « La croissance du trafic conteneurisé global s’est ralentie pour atteindre 1,5%, indique le groupe danois. Ce ralentissement est en adéquation avec nos prévisions. Les effets négatifs des restrictions du commerce ont aussi pesé sur la croissance du commerce international. » Sur les routes est-ouest, la croissance du trafic a perdu 0,5% à 1,5% au cours du troisième trimestre 2019 par rapport au trimestre précédent. Les importations européennes de produits chinois se sont fortement contractées passant de 5,8% de hausse au deuxième trimestre 2019 à 2,8% au troisième trimestre. Même constat du côté des États-Unis avec une baisse de 0,9% depuis la Chine. Pour Mærsk, ce chiffre reflète les conséquences de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis qui peine à trouver une issue. Ces baisses ne doivent pas faire oublier la bonne tenue des exportations européennes vers l’Asie. Des trafics, selon Mærsk, qui progressent grâce aux trafics de produits réfrigérés européens vers l’Asie touchée par la peste porcine qui manque de viande et de produits forestiers en raison de l’infestation des bois en Chine. Du côté des trafics nord-sud, la croissance est au rendez-vous avec une hausse de 0 ,7% du trafic. Une performance qui tient principalement aux liaisons avec l’Afrique qui a vu, au troisième trimestre, sa

Divers marine marchande