Divers
Converteam : Spécialiste de la conversion d'énergie

Actualité

Converteam : Spécialiste de la conversion d'énergie

Divers

Ancienne filiale d'Alstom, Converteam est, aujourd'hui, l'un des leaders mondiaux dans le domaine de la conversion d'énergie. Repris en septembre dernier par lefond LBO France et Barclays, le groupe s'appuie sur un savoir-faire de plus de 100 ans en électricité et électronique de puissance. Concentré sur quatre marchés majeurs que sont le naval, le pétrole et le gaz, l'énergie et l'industrie, Converteam emploie 4600 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires de 875 millions d'euros en 2007. Comme les autres entreprises travaillant sur le domaine de la propulsion des navires, Converteam a constaté une évolution assez nette du marché ces dernières années. Les clients sont, en effet, demandeurs de performances accrues, d'une plus grande disponibilité opérationnelle, d'une réduction des coûts de possession ou encore, du fait des nouvelles règlementations, d'une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

(© : CONVERTEAM)
(© : CONVERTEAM)

La propulsion électrique validée grandeur nature par la DGA et le MOD

Les marines sont, de plus, à la recherche d'une souplesse de fonctionnement et d'installation des équipements pour leurs nouvelles plateformes. Dans ce contexte, la propulsion électrique a de beaux atouts à jouer. « Les marines militaires, en particulier la Marine nationale, la Royal Navy et l'US Navy, considèrent de plus en plus la Propulsion Electrique (PE) comme une solution majeure et mature. Pour mémoire, la PE est utilisée en marine marchande depuis une trentaine d'années », explique-t-on chez Converteam. Un simulateur appelé ESTD (Electric Ship Technology Demonstrator) commandépar la Délégation Générale pour l'Armement et le ministère britannique de la Défense (MOD) a eu pour but de valider un type de propulsion électrique répondant aux besoins particuliers des marines militaires. Cette validation achevée en 2002 a conduit au choix de la PE pour les destroyers lance-missiles britanniques du type 45 récemment testés avec succès sur le HMS Daring, tête de série des T 45 (six unités prévues)et pour les futurs porte-avions Queen Elizabeth et Prince of Wales (programme CVF). Les destroyers du type DDG1000 (classe Zumwalt) de l'US Navy seront également équipés d'une propulsion électrique Converteam.
Construits de plus en plus souvent aux normes civiles, les unités de transport ou de soutien se mettent aussi, logiquement, à l'électrique. Les flottes auxiliaires suivent ainsi l'exemple des flottes marchandes, essentiellement pour des questions de coûts.

Moteurs asynchrones alimentés par des convertisseurs de fréquence

Pour répondre à une demande croissante, Converteam offre une solution complète, intégrant les systèmes de production d'énergie, de distribution électrique et de propulsion. Les technologies utilisées permettent de répondre aux impératifs que nous avons vus en début d'article et aux exigences en termes de signature acoustique et de résistance aux chocs. « Converteam propose des solutions innovantes basées sur l'utilisation de moteurs asynchrones alimentés par des convertisseurs de fréquence à MLI (modulation de largeur d'impulsions). Cette association (moteurs asynchrones/ convertisseurs à MLI) offre des avantages significatifs en termes de robustesse, compacité, fiabilité, faible niveau de bruits et vibrations, et assure un très bon rendement du système propulsif ».

Le BPC Mistral (© : JEAN-LOUIS VENNE)
Le BPC Mistral (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Des Pods sur les navires militaires

La Marine nationale a opté pour une solution de propulsion électrique à pods pour ses Bâtiments de Projection et de Commandement (BPC) Mistral et Tonnerre, construits par Aker Yards et DCNS, et livrés en 2006 et 2007.
Dans cette configuration, les moteurs électriques sont placés dans des nacelles orientables sous la coque. Cette disposition, en plus de la souplesse de la propulsion électrique, permet un gain de place significatif (il n'y a plus de lignes d'arbres) et une excellente manoeuvrabilité, très appréciée depuis deux ans par les militaires français. Pour permettre aux deux BPC de propulser leurs 21.500 tonnes en charge jusqu'à une vingtaine de noeuds, Converteam a équipé chaque bateau de deux pods de 7MW unitaire à 156 t/min. Fort de ce succès, l'entreprise, en partenariat avec DCNS, développe actuellement une nouvelle génération de pods. Baptisée Inovelis, cette nouvelle gamme s'adresse à la marine marchande (navires de croisière, ferries, méthaniers), à l'offshore et aux navires militaires, en particulier les navires logistiques. Elle se distingue par l'intégration d'une hélice carénée, permettant notamment d'améliorer le rendement et la compacité des Pods.

Pod classique installé sur les BPC français (© : BAE SYSTEMS)
Pod classique installé sur les BPC français (© : BAE SYSTEMS)

Pod Inovelis (© : CONVERTEAM)
Pod Inovelis (© : CONVERTEAM)

Amélioration des performances et de la disponibilité

Dans le domaine Marine, la R&D chez Converteam est essentiellement axée sur l'amélioration des performances (rendement, compacité ...) et de la disponibilité des systèmes propulsifs. « Les développements portent en particulier sur les technologies utilisées dans nos machines tournantes, conçues et réalisées dans nos usines de Nancy, Rugby et Minneapolis, et en électrotechnique de puissance pour nos nouvelles générations de convertisseurs, conçus et réalisés dans nos usines de Massy et à l'étranger ».

Propulsion - Motorisation de navires | Actualités du secteur