Construction Navale
COPREXMA : un navire raisonnable pour l’avenir de la pêche artisanale

COPREXMA

COPREXMA : un navire raisonnable pour l’avenir de la pêche artisanale

Article gratuit
Construction Navale
Défense
Vie Portuaire
Marine Marchande
Croisières et Voyages

L’architecte COPREXMA vient de réaliser le basic design d’un chalutier de 22 mètres en acier pour un pêcheur-artisan du Guilvinec et consulte les chantiers. L’armateur se lance dans la construction d’un navire neuf en s’appuyant sur son retour d’expérience et l’expertise du bureau d’architecture et d’études navales breton.  Il remplacera son actuel chalutier pour répondre à des besoins « raisonnables » : poursuivre son activité et continuer à assurer des débarquements dans les ports de Cornouaille.

 

Une démarche responsable

Le pêcheur bigouden de 35 ans pense à son avenir. L’enjeu c’est de pouvoir continuer à travailler et à pratiquer le métier qu’il maîtrise avec un outil adapté et de pouvoir transmettre son entreprise à la relève. Il pêche actuellement avec un navire qui a le même âge que lui. Un chalutier de plus de 30 ans, lui aussi conçu par COPREXMA, qui remplit bien sa fonction mais qui devient coûteux tant en entretien qu’en exploitation. Pour continuer à pêcher de manière responsable, avec des contraintes de limitation d’accès à la ressource notamment, pour disposer d’un outil de travail attractif à transmettre aux futures générations et pour garder les navires et les quotas et maintenir les apports dans les ports de pêche de Cornouaille, il faut investir et rester raisonnable. Une démarche responsable qui inspire confiance et a su convaincra les financeurs, banques et fonds d’investissements à la pêche.

 

(Projet chalutier 22,50m - ©Coprexma)
(Projet chalutier 22,50m - ©Coprexma)

 

Un navire raisonnable

Le principe c’est de s’adapter au métier du patron-pêcheur pour être raisonnable en termes de coûts de construction et de mode d’exploitation. On applique les stratégies de pêche que l’on connaît, on conserve ses antériorités et on équipe le navire des apparaux et engins nécessaires. Le professionnel s’appuie sur l’expertise de COPREXMA qui connaît parfaitement les enjeux et les conditions d’exploitation et maîtrise la construction navale à la pêche. L’armateur, qui pratique le chalutage de fond, reste sur son cœur de métier en intégrant des engins simples, efficaces et adaptés à son métier : deux treuils et trois enrouleurs.

  (Projet chalutier 22,50m - ©Coprexma)

(Projet chalutier 22,50m - ©Coprexma)

 

Un design optimisé et moderne

COPREXMA propose un basic design qui allie tradition et lignes modernes avec des formes de carènes optimisées intégrant les dernières évolutions déjà expérimentées et validées par de nombreux professionnels qui y gagnent en confort pour les marins et en rentabilité pour l’entreprise. Le navire aura une étrave IR, inversée retroussée, ainsi que le Tunnel of LoC adapté aux contraintes de tirant-d ’eau du port du Guilvinec. Des innovations déployées par COPREXMA et qui ont fait leurs preuves en matière d’ergonomie, de tenue à la mer, de stabilité et d’économies de carburant.  

 

Le design optimisé de ce chalutier devrait séduire les chantiers navals et de nombreux armateurs à la pêche. Cette démarche montre qu’un avenir est toujours possible pour la pêche artisanale. La consultation est lancée.

 

contact@coprexma.fr

 www.coprexma.fr

 

CE PUBLI-INFO VOUS EST PROPOSE PAR COPREXMA