Energies Marines
Corée du Sud : Ørsted veut installer 1.6 GW d'éoliennes offshore

Actualité

Corée du Sud : Ørsted veut installer 1.6 GW d'éoliennes offshore

Energies Marines

Le groupe danois Ørsted a annoncé son intention de développer un champ éolien offshore à 70 kilomètres au large de la ville d’Incheon (Corée du Sud) d’un potentiel de 1.6 GW. Déjà le groupe a déployé quatre bouées lidar au large de cette ville située sur la mer Jaune, non loin de la frontière avec la Corée du Nord, dans une zone où les eaux sont peu profondes. Si Ørsted parvient à obtenir un permis et un accord avec un fournisseur d’énergie coréen avant une décision finale d’investissement, ce projet pourrait voir le jour en 2026.

La Corée du Sud aiguise les appétits. Le 14 juillet dernier, le pays a annoncé un « Green New Deal », d’un montant de plus de 70 milliards d’euros sur cinq ans, pour créer des emplois et soutenir l’économie après la pandémie. Il prévoit de développer le solaire et l’éolien pour passer la production nationale de 12.7 GW aujourd’hui’, à 42.7 GW en 2025. La Corée du Sud ambitionne d’accélérer le développement de l’éolien offshore en s’appuyant notamment sur son savoir-faire en matière de construction navale.

Déjà, Total a conclu un partenariat 50/50 avec une filiale du groupe Macquarie (Green Investment Group – GIG) pour un portefeuille de projets éoliens offshore flottants en Corée du Sud. Le potentiel, réparti sur cinq sites entre l’Est et le Sud du pays, est de plus de 2 GW. Dans un premier temps, les deux partenaires veulent lancer la construction d’un premier projet de 500 MW d’ici 2023. Les campagnes de mesures de vent ont déjà commencé sur l’ensemble des sites.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.