Défense
Corée : La marine de Séoul refoule des patrouilleurs nordistes

Actualité

Corée : La marine de Séoul refoule des patrouilleurs nordistes

Défense

Des unités de la marine sud-coréenne ont tiré des coups de semonce, le week-end dernier en mer Jaune, sur deux patrouilleurs nord-coréens qui avaient apparemment franchi la limite des eaux territoriales entre les deux pays. Selon les autorités de Séoul, les deux intrus n'ont pas demandé leur reste et se sont repliés sans riposter. Cette nouvelle « provocation » intervient alors que l'enquête sur le naufrage dans cette région du Chon An se poursuit. Il y a 8 jours, le ministre sud-coréen de la Défense avait confirmé que des traces de substances explosives avaient été retrouvées sur l'épave de la corvette, qui a coulé mystérieusement le 26 mars en mer Jaune, provoquant la mort de 46 marins. A Séoul, l'hypothèse d'une torpille nord-coréenne est évoquée par les media mais les autorités se gardent bien de commenter cette piste, même si des escarmouches plus ou moins sérieuses ont opposé, ces dernières années, les deux marines. Ainsi, en novembre 2009, les sud-coréens affirmaient qu'un bâtiment nord coréen avait été endommagé après être entré dans leurs eaux territoriales.
Construit en 1989, le Chon An, qui embarquait un armement important sur la partie arrière (deux plateformes triples lance-torpilles, un canon de 76mm, une tourelle double de 40mm et quatre missiles antinavire) a, aussi, pu être victime d'un accident.