Marine Marchande
Corsica Ferries achète le sistership du Mega Smeralda

Actualité

Corsica Ferries achète le sistership du Mega Smeralda

Marine Marchande

Cela faisait 7 ans que la Corsica Ferries n’avait pas acquis de nouveau navire. La compagnie a annoncé hier avoir conclu l’achat du Silja Festival, sistership du Mega Smeralda (ex-Color Festival) dont elle a fait l’acquisition en 2008 auprès de l’armement norvégien Color Line. Cette fois, c’est avec la compagnie finlandaise Silja Line que la vente a été négociée. Long de 171 mètres pour une largeur de 28 mètres, le nouveau navire amiral de Corsica Ferries, capable d’atteindre la vitesse de 21 nœuds et doté de 540 cabines, pourra transporter 550 véhicules et 2000 passagers. Il sera baptisé Mega Andrea et, comme le Mega Smeralda, qui propose en plus de son service régulier des mini-croisières vers l’île d’Elbe et peut être affété pour de grands évènements, disposera de nombreux équipements. On trouvera ainsi, à bord, plusieurs restaurants et bars, une discothèque, un centre de bien-être, une piscine, des boutiques, des salles de conférences, ou encore des des espaces de jeux pour les enfants.

Retour en Europe après un an passé au Canada

Construit à Helsinki et mis en service en 1986, soit un an après le Mega Smeralda, l’ancien Wellamo a été refondu à Bremerhaven en 1992. Après avoir été exploité jusqu’en 2008 sur une ligne de Silja Line entre la Finlande et la Suède, il a été transféré dans la flotte de Tallink pour assurer le service entre la Suède et l’Estonie. Désarmé en 2013, il a repris du service l’année suivante à l’occasion d’un affrètement au Canada.

 

(© : WIKIPEDIA)

(© : WIKIPEDIA)

 

Le Silja Festival a, ainsi, servi de mars 2014 à avril 2015 d’hôtel flottant pour 600 ouvriers, techniciens et ingénieurs travaillant à la modernisation de la fonderie d’aluminium de Kitimat, créée il y a 60 ans dans un fjord près de la frontière entre le Canada et l’Alaska. Affrété par le groupe Rio Tinto Alcan dans le cadre de ce projet de grande ampleur, le navire, qui avait été adapté à sa nouvelle fonction à Vancouver, a quitté Kitimat le 28 avril et descend désormais vers l’entrée ouest du canal de Panama, côté Pacifique, où il est attendu le 16 mai. De là, il regagnera l’Atlantique et pourra rallier l’Europe.

Opérationnel à l’été

Avant de débuter son service au sein de Corsica Ferries, le futur Mega Andrea va passer en cale sèche afin d’être transformé et mis aux standards comme aux couleurs de son nouvel armateur. Un appel d’offres est en cours auprès de différents chantiers pour mener à bien les travaux. Ceux-ci devraient être achevés en juin pour permettre au Mega Andrea d’être opérationnel pour la saison estivale.

 

Le Mega Smeralda, ici à Toulon (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Mega Smeralda, ici à Toulon (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Sur les lignes vers la Sardaigne

Corsica Ferries prévoit, dans un premier temps, de l’exploiter vers la Sardaigne, permettant de renforcer les capacités sur ces lignes, où il remplacera le Sardinia Vera. Ce dernier sera exploité en renfort pour une centaine de traversées sur certaines lignes desservant la Corse en haute saison Il s’agit, explique Corsica Ferries, de faire face à l’accroissement attendu du trafic vers l’île de Beauté. « Après 7 ans  d’attente et  la mise en service du Mega Smeralda en 2008, le groupe est en mesure de recommencer à investir dans sa flotte pour la renouveler et conforter l’avenir de la compagnie. Ce nouveau navire va élargir notre offre et la fréquence de nos rotations. Le Mega Andrea nous offre d’excellentes perspectives pour la saison 2015 sur tous nos marchés et peut-être de nouvelles lignes », se félicite Pierre Mattei, président du Directoire de Lota Maritime.

Pas d’autre navire en vue

Enfin, concernant les rumeurs selon lesquelles Corsica Ferries achèterait rapidement un autre navire, elles seraient infondées. Ce n’est pas à l’ordre du jour pour le moment explique-t-on au sein de la compagnie. 

Corsica ferries