Marine Marchande
Corsica Ferries a vu son trafic baisser durant la saison estivale

Actualité

Corsica Ferries a vu son trafic baisser durant la saison estivale

Marine Marchande

Habituée à annoncer des hausses de trafics, Corsica Ferries a, cette fois, marqué le pas durant la saison estivale. De mai à août, l'activité de la compagnie a, en effet, vu son niveau baisser de 6.2% par rapport à la même période de 2010. Les ferries jaunes ont, ainsi, transporté 1.212 million de passagers, contre 1.299 l'an dernier. Le trafic a aussi bien baissé sur Toulon (724.539 passagers, - 6.7%) que sur Nice (488.107 passagers, -6.6%). Dans un contexte général de baisse du marché maritime vers la Corse (-3% cet été et même -10% en août), Corsica a donc perdu 86.700 passagers sur les quatre mois de la saison estivale. La compagnie explique cette baisse par une importante diminution de ses traversées (1458 contre 1576) et une répercussion sur ses tarifs des fortes hausses de coût de carburant et de la baisse de l'aide sociale aux passagers. Malgré tout, le directeur général de Corsica Ferries rappelle que son entreprise demeure, et de loin, leader sur le marché. « La compagnie reste toujours, et de loin, leader des traversées maritimes sur la Corse en maintenant sa part de marché à près de 63 %. Certes, notre trafic baisse quelque peu pendant cette saison estivale 2011 car nous avons jugé sage de répercuter sur nos tarifs tant l'augmentation importante du coût du carburant que la baisse et le plafonnement de l'aide sociale par passager, ainsi que la mise en place de taxes de sûreté dans les ports corses. Malgré cela, nos prix restent les plus bas du marché. Nous avons par ailleurs, pour la première fois, diminué notre offre estivale de plus de 200 traversées (en comptant les liaisons vers l'Italie) sur l'Ile pour répondre aux exigences du port de Nice et pour mieux gérer notre flotte, entraînant logiquement une baisse de passagers mais en améliorant nos coefficients de remplissage », explique Pierre Mattei.

Nouvelle charge contre les opérateurs marseillais

Corsica maintient donc sa part de marché autour de 62%, en l'améliorant même par rapport à la même période de 2010 (62.6% contre 62.1%). Toutefois, ce chiffre cache une baisse de la part de marché sur les lignes entre le continent et la Corse (60.4% contre 62.9%), compensée par une hausse de la part de marché sur les liaisons avec l'Italie (68%, contre 60.6%) où pourtant, là aussi, le nombre de rotations a été réduit (893 contre 1024 à l'été 2010, pour 554.209 passagers, contre 584.878). Alors que les derniers débats à l'Assemblée de Corse ont, notamment, porté sur l'idée de mieux étaler la fréquentation touristique, concentrée sur l'été en raison de prix très attractifs, Pierre Mattei estime que l'aide sociale aux passagers avait permis de développer le trafic sur le reste de l'année. Et le directeur général de Corsica Ferries de tirer une nouvelle salve contre la SNCM et La Méridionale : « Nos concurrents ont fait le contraire en augmentant leur fréquence et en diminuant leurs prix en haute saison. Avec le niveau de l'aide sociale précédent (15 €/par passager sans plafond), nous avons créé du trafic sans en prendre sur le contrat de service public de Marseille alors qu'aujourd'hui, l'opérateur marseillais écrème le trafic des autres opérateurs sans créer aucun nouveau trafic au bénéfice de la Corse ». L'analyse n'est évidemment pas partagée chez les compagnies concurrentes, où l'on estime que, ces dernières années, Corsica Ferries a aussi développé son activité en prenant des clients aux lignes de Marseille, grâce à une politique tarifaire très agressive.
La compétition sans merci que se livrent les compagnies desservant la Corse se poursuit donc et Corsica, malgré un trafic légèrement en baisse, compte bien maintenir ses positions. D'ailleurs, la compagnie annonce que, depuis le début du mois de septembre, sa fréquentation est en hausse de 11%.

Corsica ferries