Marine Marchande
Cosco s’associe à Alibaba pour développer un système de blockchain
ABONNÉS

Actualité

Cosco s’associe à Alibaba pour développer un système de blockchain

Marine Marchande

Deux géants chinois main dans la main. La compagnie d’Etat Cosco (China Ocean Shipping Group), le spécialiste de la vente en ligne Alibaba, souvent décrit comme un Amazon chinois, et sa filiale Ant Financial Group, qui gère la plus grande plateforme de blockchain en Chine, ont annoncé lundi qu’ils s’associaient pour développer un système de blockchain pour suivre les marchandises à travers la chaîne logistique maritime.

L’idée d’une chaîne de blocs (blockchain) est de permettre aux participants de partager des informations sûres au fur et à mesure que les marchandises transitent. Il s’agit d’une base de données sécurisée par cryptographie, partagée par tous les utilisateurs qui y ont intérêt, sans intermédiaire. Chacun peut vérifier en temps réel ce qu’il s'y trouve. Toutes les données et historiques y sont répertoriées mais elles ne peuvent être modifiées, ce qui rend le système infalsifiable. Ports, opérateurs de navires, douanes, entreprises de logistiques peuvent avoir accès à la technologie sécurisée. L’objectif est de fluidifier les échanges et de simplifier les démarches administratives tout en réduisant leurs coûts.

Ant Financial Group gère déjà la plus grande plateforme de blockchain en Chine, traitant jusqu’à un milliard de transactions par jour. Alibaba et Ant Financial Group avaient déjà conclu un accord, il y a un mois avec China Merchant Ports, opérateur portuaire hongkongais. Il est notamment question de créer une blockchain.

Maersk et IBM ont été pionniers dans ce domaine, en 2017. MSC, CMA CGM et Hapag-Lloyd ont depuis rejoint la plateforme.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.