Croisières et Voyages
Costa Celebration : Cap sur Freeport

Actualité

Costa Celebration : Cap sur Freeport

Croisières et Voyages

La piste d’une reprise du vieux paquebot de Costa Croisières par Celebration Cruise Line semble se préciser. Parti de Gênes le 5 décembre et arrivé hier à Tenerife, le Celebration a repris la mer cette nuit. Il est désormais annoncé comme devant rejoindre Freeport, aux Bahamas, où il est attendu le 18 décembre. Les Canaries n'ont donc été, sans surprise, qu’une courte escale, probablement pour des questions de ravitaillement. Aucune annonce officielle n’est encore intervenue quant au devenir de navire, sorti de la flotte de Costa le 22 novembre, une semaine seulement après avoir été mis aux couleurs de la compagnie italienne. Celle-ci l’avait intégré - un peu contrainte et forcée - suite à la fermeture de sa filiale espagnole Iberocruceros, où le paquebot naviguait sous le nom de Grand Celebration.

Son départ vers Freeport accrédite un peu plus la thèse d’une exploitation prochaine du navire au profit de la compagnie américaine Celebration Cruise Line, dont l’unique navire, le Bahamas Celebration, est hors service depuis le 31 octobre suite à une importante voie d’eau. Le Costa Celebration n’ayant pas, selon les bases de données maritimes, changé de propriétaire, il est possible qu’il soit simplement affrété, pour une période plus ou moins longue, avec peut être, à la clé, une option d’achat. Un scénario rappelant le cas du Grand Holiday, un autre vétéran d’Iberocuceros, qui sera opéré en 2015 par l’opérateur britannique Cruise & Maritime Voyages dans le cadre d’un contrat d’affrètement d’un an avec possibilité d’achat à terme.

L’hypothèse d’un affrètement du Costa Celebration par Celebration Cruise Line semble en tous cas pertinente. En attendant que son seul bateau soit remis en état (ou pas si les réparations sont trop coûteuses), la compagnie américaine, qui propose des traversées de deux nuits entre Palm Beach (Floride) et Freeport, peut logiquement avoir besoin d’un bateau pour sauver sa saison hivernale, sachant que l’activité aux Bahamas bat son plein de décembre à avril. Comme nous l’évoquions lundi, l'urgence de la situation pourrait avoir obligé  le repreneur potentiel à payer le prix fort pour récupérer dans les meilleurs délais le Costa Celebration et, pour se faire, convaincre Costa Croisières d’annuler en catastrophe la programmation d’un navire sur lequel des milliers de clients avaient déjà réservé une traversée.  

Quelque soit la finalité de l’opération, cette mystérieuse épopée devrait bientôt trouver son épilogue. 

Costa Croisières | Toute l'actualité des paquebots et de la croisière