Croisières et Voyages
Costa Croisières accentue sa politique de recyclage de l’aluminium

Actualité

Costa Croisières accentue sa politique de recyclage de l’aluminium

Croisières et Voyages

Un paquebot, c’est une petite ville itinérante, avec à bord des milliers d’habitants et, comme à terre, des tonnes de déchets produits quotidiennement. Depuis longtemps, les navires de croisière ne rejettent aucun produit nocif pour l’écosystème marin. Les eaux usées sont gérées par des usines de retraitement alors que les restes alimentaires sont brulés et stockés pour être débarqués lors des escales, la chaleur produite étant au passage récupérée pour produire de l’énergie et, ainsi, réduire la consommation en carburant. Le tri sélectif est bien-sûr en vigueur afin de récupérer les matériaux recyclables, comme le carton, le papier ou encore l’aluminium.

Ce dernier est très présent sur un navire par le biais des canettes de bière et de soda, qui sont consommées par milliers pendant chaque croisière. De 2007 à 2015, pas moins de 334 tonnes d’aluminium en provenance des seuls paquebots de Costa Croisières faisant escale dans le port italien de Savone ont ainsi été traitées.

Enjeu environnemental 

Le recyclage est un enjeu majeur pour l’avenir de la planète, dont les ressources sont limitées. Et c’est d’autant plus valable pour l’aluminium, de plus en plus consommé alors que sa production est considérée comme extrêmement polluante et gourmande en énergie. Costa Croisières, en collaboration avec le Consortium Emballage et Aluminium (CIAL), le port et la municipalité de Savone, ainsi que le ministère italien de l’Environnement et de la Protection du territoire et de la mer, ont donc lancé en février une nouvelle campagne de communication auprès du grand public. L’objectif est de sensibiliser chacun, lors de ses vacances en mer comme dans sa vie quotidienne à terre, sur la nécessité de développer la collecte des canettes d’aluminium. « Pour le renouvèlement du développement de l’économie mondiale, les mots d’ordre sont "économie d’énergie et utilisation efficace des ressources". Le recyclage systématique des déchets permettra de réduire l’utilisation de matières premières dans tous les pays développés. Par exemple, en recyclant les cannettes en aluminium, il est possible d’économiser 95 % de l’énergie nécessaire pour produire du métal neuf. C’est certainement le message principal que véhicule le recyclage des cannettes d’aluminium. Un message fort et important qui demande de l’implication et du partage », souligne Gino Schiona, président du CIAL.

Faire de cette pratique une habitude quotidienne pour tous

Pour y parvenir, le projet « Message in a can » comporte trois activités principales : le recyclage de l’aluminium présent à bord des navires Costa faisant escale à Savone ; une campagne de sensibilisation créée spécialement à l’intention des habitants de la cité italienne, développée en collaboration avec la municipalité afin d’offrir du mobilier urbain fabriqué à partir d’aluminium recyclé à la ville ; ainsi qu’une campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux, pour laquelle le meilleur photographe se verra récompensé par Costa Croisières. « Grâce à la collaboration du CIAL et des autorités portuaires de Savone, nous avons développé un projet à bord de nos navires qui a permis de recycler 334 tonnes d’aluminium en 9 ans. Notre objectif à long terme est de délivrer ce message de développement durable dans toute la ville de Savone et de le transmettre à un public toujours plus large, afin que cette pratique devienne une habitude quotidienne pour tout le monde », explique Stefania Lallai, directrice du développement durable et des relations publiques de la compagnie de croisière italienne. Depuis 2007, celle-ci a doublé la quantité d’aluminium collectée à bord de ses navires, passant de 23.2 tonnes à 48.6 en 2015.

De quoi fabriquer des milliers d’objets, du vélo au train

Et pour que le grand public comprenne bien les enjeux du recyclage, rien de tel que des exemples concrets. Ainsi, ces 334 tonnes collectées sur les paquebots de Costa, soit l’équivalent de 27 millions de canettes de 33 cl, peuvent être utilisées pour fabriquer 33.400 vélos, 722.000 cafetières, 221.000 lampes de bureau ou 37 voitures de train à grande vitesse.  Avec à la clé des effets positifs pour la planète mais aussi des créations d’emplois. Selon Gianluca Galletti, ministre italien de l’Environnement : « Le projet de collecte et de recyclage des cannettes d’aluminium présentes à bord des navires a eu des retombées économiques et environnementales positives. La preuve est donc faite qu’il est nécessaire de continuer à sensibiliser aux questions du traitement des déchets dans tous les secteurs, y compris ceux aussi influents que le secteur maritime. Nous devons profiter de cette expérience positive et l’utiliser comme point de départ pour développer un système de traitement des déchets à bord des navires, des ferries et dans les marinas, qui soit encore plus efficace ».

 

Costa Croisières