Croisières et Voyages
Costa Croisières fait son retour à Gênes

Fil info

Costa Croisières fait son retour à Gênes

Croisières et Voyages

Le Costa Fortuna a fait sa première escale à Gênes, où il accostera chaque vendredi pour ses croisières d'une semaine en Méditerranée occidentale. Pas moins de quarante escales sont prévues, transportant au total 170 000 passagers. Il s’agit de la première étape conduisant au renforcement accru de la présence de Costa dans le port où est né l’armement fondé par la famille éponyme. La société italienne prévoit en effet de construire un nouveau terminal à Gênes en complément de ceux de Savone et de La Spezia.

Le communiqué de presse publié ce 26 mars par Costa Croisières :

Les navires Costa Croisières reviennent faire des escales régulières dans le port de Gênes. Premier navire à arriver aujourd'hui sur le pont Andrea Doria, le Costa Fortuna affiche 103 000 tonneaux de jauge brute et peut accueillir au total 3 470 passagers. Le navire partira de Gênes chaque vendredi, jusqu’au 8 novembre, et proposera des croisières d’une semaine en Méditerranée occidentale.

Les navires Costa jetteront 40 fois l’ancre à Gênes en 2019, dont 34 escales effectuées par le Costa Fortuna. Trois autres navires de la flotte y feront également escale au printemps et à l'automne, ce qui devrait représenter un mouvement d’environ 170 000 passagers. Costa Croisières a déjà confirmé Gênes comme port d’escale pour 2020. Le Costa Fortuna sera remplacé par le Costa Pacifica (114 000 tonneaux de jauge brute pour une capacité de 3 780 passagers), qui fera son escale inaugurale le 23 mars 2020, et retournera à Gênes chaque vendredi jusqu'au 13 novembre 2020. Quarante escales seront encore prévues, avec une légère augmentation du nombre de passagers attendue, du fait de l’utilisation d'un navire plus imposant.

Il s'agira d’un véritable « retour aux sources » pour le Costa Fortuna et le Costa Pacifica, puisque les navires ont été construits sur le chantier naval Fincantieri de Sestri Ponente (Gênes) et mis à l’eau dans ce même port.

« Après tant d'années, nous sommes particulièrement fiers et heureux de célébrer le retour d'un navire Costa qui fera désormais régulièrement escale à Gênes »,- a indiqué Neil Palomba, président de Costa Croisières – « Ce retour vient renforcer notre présence dans la ville, où nous opérons depuis plus de 70 ans depuis notre siège social, et constitue un point de départ pour l'avenir. En effet, nous prévoyons de construire un nouveau terminal de croisière dans le port de Gênes, projet mené en collaboration avec les institutions locales, et qui nous permet d’identifier la meilleure solution. Le nouveau terminal de Gênes viendra s'ajouter au terminal de croisière du Palacrociere à Savone, notre principal port d'attache, où nous effectuons d'importants investissements, et à celui de La Spezia où, avec d’autres sociétés, nous avons obtenu un contrat préliminaire pour la gestion des services de croisière et la construction d'un nouveau terminal. Je tenais à remercier Giovanni Toti, le président de la Région Ligurie, le maire de Gênes, Marco Bucci, et le président des autorités portuaires de la mer de Ligurie occidentale, Paolo Emilio Signorini, pour leur soutien. Je suis sûr que notre collaboration débouchera sur d'autres résultats positifs. »

Giovanni Toti, président de la Région de la Ligurie, déclare : « Il s'agit d’un pas de plus pour faire de Gênes la capitale de la Méditerranée. Ces nouvelles sont pour nous extrêmement positives, car elles résument deux des aspects fondamentaux sur lesquels nous travaillons jour après jour pour la relance de la Ligurie : le tourisme et les ports, soit deux facteurs stratégiques étroitement liés au retour de Costa à Gênes. Le secteur des croisières est un atout fondamental pour augmenter le nombre de touristes en Ligurie. L’extension de la concession Costa à Savone est prévue jusqu’en 2044. Le calendrier des navires Costa à La Spezia, et aujourd’hui à Gênes, confirme donc l’engagement important de Costa, en collaboration avec les autorités locales, qui vise à renforcer sa présence en Ligurie et notamment à Gênes, siège de l'entreprise depuis plus de 70 ans. Au nom de tout le Conseil, je voudrais remercier Costa pour l'effort constant dont elle fait preuve pour le développement de cette région, qui a besoin d'investissements dans le territoire pour donner corps à la reconversion économique de la Ligurie, à commencer par le tourisme. »

Marco Bucci, maire de Gênes, indique : « Le retour de Costa Croisières dans le port de Gênes constitue l'un des signes annonçant la renaissance de notre ville. Malgré les problèmes auxquels nous avons été récemment confrontés, notre processus de développement est en marche et compte essentiellement sur le secteur des croisières et du tourisme pour dévoiler l’ensemble des capacités et attraits de notre ville au monde entier. Je suis fier d’assister à un retour aussi fondamental à Gênes. »  

Paolo Emilio Signorini, président des autorités portuaires de la mer de Ligurie occidentale, ajoute : « Constituant deux des principales plates-formes des croisières en Méditerranée occidentale, Gênes et Savone, tout comme Marseille et Barcelone, ont le potentiel d'augmenter davantage le flux de passagers, grâce à la présence des principaux navires de croisière dans les ports. En notre qualité d'autorités portuaires, nous sommes fermement engagés à mettre en œuvre nos programmes d'investissement, avec pour objectif de développer tous les bassins portuaires, et de répondre à tous les besoins en termes de trafic. C’est pourquoi nous mettons un accent particulier sur le secteur des croisières, tout en veillant au respect des exigences d'agrandissement des navires de croisière tant à Gênes qu’à Savone. Je tiens à remercier sincèrement Costa Croisières de nous avoir aidés à accomplir nos objectifs, d’avoir pris la décision de repositionner le Costa Fortuna dans le port de Gênes avec des départs hebdomadaires, et d’inaugurer le nouveau navire amiral Costa Smeralda à Savone en novembre prochain. »

La première croisière du Costa Fortuna au départ de Gênes est une mini-croisière de 3 jours qui fera escale à Marseille et Barcelone avant de regagner Gênes le 29 mars. À compter de cette date et jusqu’au 8 novembre, le navire retournera à Gênes tous les vendredis, de 8 heures à 18 heures, pour deux itinéraires différents. Au printemps et à l’automne, outre le port de Gênes, le navire jettera l’ancre à Marseille, Barcelone, Valence, Civitavecchia/Rome et La Spezia. En été, des escales sont prévues à Marseille, Tarragone et Palma de Majorque, ainsi qu’un jour et une nuit à Ibiza et Olbia. Lors de l’escale à Gênes, le Costa Fortuna proposera à ses passagers pas moins de neuf nouvelles excursions, lesquelles contribueront à promouvoir la ville et ses environs. Parmi les nouveautés, citons les promenades dans la ville à la découverte des forteresses de Gênes, le parc d’aventures de Righi, la ville en Segway, le « Circuit Fantôme » de Gênes, une visite pédestre de la Gênes des Templiers et « Super Gênes », une excursion à la journée depuis le quartier de Boccadasse jusqu’à la vieille ville, avec déjeuner au Palais impérial.

Gênes deviendra ainsi un port d’attache à part entière de la flotte de Costa Croisières, qui joue déjà un rôle de premier plan dans deux autres ports de Ligurie. Au total, le Groupe Costa garantira 243 escales en Ligurie en 2019, soit un mouvement d’environ 1 200 000 passagers.

Savone est actuellement le port principal de Costa. L’entreprise et les autorités portuaires de la mer de Ligurie occidentale procèdent à d’importants investissements pour l'arrivée du nouveau navire amiral Costa Smeralda, le premier navire Costa alimenté au GNL, qui sera baptisé dans le port de Savone le 3 novembre 2019. Ces investissements s’élèvent au total à plus de 20 millions d’euros. Les autorités portuaires de la mer de Ligurie occidentale draguent actuellement le fond marin situé face au quai principal du terminal de croisière pour faire passer la profondeur de -9 m à -11 m, après renforcement de la structure.  Le montant total des travaux est estimé à 16 millions d’euros. Costa Croisières investit au total 4,5 millions d’euros dans l’achat de deux nouvelles passerelles d’embarquement, ainsi que dans l’adaptation de la structure du terminal du Palacrociere, avec une réorganisation des espaces et des flux. Les travaux ne compromettront en rien les activités du port, qui devrait accueillir 164 escales en 2019, soit un mouvement d’environ 750 000 passagers.

À La Spezia, Costa Croisières, tout comme d'autres sociétés, s’est vu attribuer une concession préliminaire pour la gestion des services de croisières du port, qui prévoit également la construction du nouveau terminal de croisière. Pour la première partie de la saison 2019, alors que les contrôles formels nécessaires seront effectués par les autorités portuaires de la mer de Ligurie orientale, Costa Croisières exploitera elle-même les services conformément aux clauses contractuelles déjà en vigueur l’année dernière. En 2019, les navires du Groupe Costa jetteront l’ancre 50 fois à La Spezia, dont 29 escales effectuées par AIDAnova, le nouveau navire amiral de AIDA Cruises, la société allemande du Groupe Costa, avec un mouvement attendu de 250 000 passagers.

Costa Croisières