Disp POPIN non abonne!
Croisières et Voyages
ABONNÉS

Actualité

Costa envisage de faire réaliser des paquebots en Chine

Croisières et Voyages
Construction Navale

Costa Croisières, dont les navires sont historiquement construits en Italie, ou en Finlande, envisage clairement de faire réaliser à l’avenir des bateaux en Chine. C’est ce qu’a confirmé à Mer et Marine le président de compagnie italienne : « Il est dans notre intention de pouvoir un jour construire des navires en Chine. Les capacités des chantiers en Europe sont en effet limitées et si, par exemple, je voulais aujourd’hui commander un nouveau paquebot, je devrais attendre 2025. La Chine nous offre une ouverture », explique Neil Palomba, qui rappelle que la maison-mère de Costa, le groupe américain Carnival Corporation, a noué un partenariat avec les chantiers chinois CSSC et italiens Fincantieri pour réaliser des bateaux dans ce pays.

Un protocole d’accord a été signé en ce sens à Pékin en février 2017. China State Shipbuilding Corporation et Fincantieri vont, dans ce cadre, collaborer pour construire à Shanghai des navires dérivés de la série des Carnival Vista, unités de plus de 130.000 GT et 1900 cabines actuellement produites en Italie. Le projet porte pour le moment sur la commande de deux paquebots, avec quatre supplémentaires en option. Le premier de ces bateaux, qui doivent être exploités sur le marché asiatique par une compagnie chinoise formée par CSSC et Carnival, doit sortir en 2023.

Or, la plateforme retenue pour ces premiers paquebots réalisés en Chine est similaire à celle des deux unités neuves actuellement construites par Fincantieri pour Costa Asia, la filiale chinoise de la compagnie italienne. Le premier, le Costa Venezia, entrera en service en mars 2019 et son sistership, dont Neil Palomba nous a confirmé l’exploitation en Asie, suivra en 2020. Alors que l’armateur, pionnier en Extrême-Orient où il est présent depuis 2006 et qui constitue aujourd’hui l’un de ses plus importants marchés, compte y poursuivre son développement, une vraie logique s’installe. Ainsi, il serait par exemple très facile d’allonger la série des Venezia avec des constructions locales, renforçant au passage le partenariat avec les Chinois.

Quant aux unités destinées au marché occidental, la compagnie et désormais une bonne partie du groupe Carnival travaillent avec le constructeur allemand Meyer Werft, dont les chantiers de Papenburg et Turku (Finlande) sont chargés de produire les nouvelles générations de paquebots commandés pour Costa, AIDA, Carnival Cruise Line et P&O Cruises. Parmi eux le Costa Smeralda, qui sera livré en octobre 2019.

 

Costa Croisières