Défense
Couach étoffe sa gamme d’intercepteurs
ABONNÉS

Actualité

Couach étoffe sa gamme d’intercepteurs

Défense

Fort de ses récents succès à l’export, le chantier Couach de Gujan-Mestras devient une référence dans le domaine des intercepteurs. Le constructeur girondin propose toute une gamme de 11 à 17 mètres avec des bateaux très puissants (moteurs hors-bord essence, inboard diesels, hélices de surface ou hydrojets), capables de dépasser les 50 nœuds. Ils se caractérisent également par leur manœuvrabilité et leur excellente tenue à la mer liée à leur design de carène, avec une coque en V profond réalisée en composite (Kevlar, fibre de verre et fibre de carbone). Très résistants, ces intercepteurs peuvent intégrer une superstructure composée de matériaux de protection balistique à base de fibres de type polyéthylène, ainsi que des vitrages blindés. Alors que certains modèles peuvent embarquer une embarcation semi-rigide, l’armement proposé va jusqu’à un canon télé-opéré de 30mm.  

A l’occasion du salon Euronaval, Couach annonce l’élargissement de sa gamme avec de nouveaux modèles.  

C’est le cas du PL1400 FIC. Dédié à la surveillance des côtes et à l’interception, ce bateau de 14.3 mètres de long pour 3.8 mètres de large et 1 mètre de tirant d’eau peut dépasser la vitesse de 55 nœuds et franchir 220 milles à 35 nœuds. Mis en œuvre par quatre marins, il peut être équipé d’une mitrailleuse télé-opérée ou manuelle de 12.7mm.

Le chantier girondin a également développé une nouvelle plateforme multi-missions de 12.76 mètres de long pour 3.6 mètres de large équipée d’une propulsion hors-bord (le tirant d’eau est de 1.13 mètre moteurs baissés). Il s’agit du WASP, qui se décline sur la base d’une coque et d’une motorisation éprouvée, le plan du pont pouvant être décliné selon les besoins des clients ou des missions.

 

Le prototype du WASP en version open (© : COUACH)

Le prototype du WASP en version open (© : COUACH)

Couach | Toute l'actualité du chantier naval girondin Euronaval 2018