Disp POPIN non abonne!
Défense
ABONNÉS

Actualité

Couach se développe au Moyen-Orient

Défense

Après l’Arabie Saoudite, le constructeur girondin Couach a décidé d’être physiquement présent aux Emirats Arabes Unis, où il a récemment signé un important accord de coopération avec des industriels locaux. Annoncée fin mars, cette alliance, qui prend pour le moment la forme d’un MOU (memorandum of understanding), a été conclue avec la société ADD Military Supplies LLC, qui était jusque-là le distributeur de Couach dans la région et qui dispose d’une licence pour la vente d’équipements militaires aux EAU. S’y ajoute Abu Dhabi Ship Building, le grand chantier local spécialisé dans la construction, la réparation et la maintenance de bâtiments civils et militaires. « C’est un partenariat stratégique dont l’objectif est de travailler main dans la main, sur des projets locaux, en répondant ensemble à des appels d’offres », explique-t-on chez Couach.

Les trois partenaires visent les marchés des pays membres du Conseil de coopération des Etats du Golfe (GCC), en particulier les Emirats, l’Arabie Saoudite, Bahreïn, le Koweït et Oman. Cela, dans un contexte géopolitique très tendu dans cette région du monde, où les besoins sont forts actuellement en matière de nouveaux équipements militaires.

Dans ce domaine, le constructeur français, spécialisé dans les bateaux en composite, a pu avancer ses pions grâce notamment au contrat géant décroché auprès de l’Arabie Saoudite. Il s’agit des 79 intercepteurs de 16.5 mètres du type 1650 FIC. Ils sont pour mémoire produits par Couach dans son chantier de Gujan-Mestras, qui travaille sur ce projet en sous-traitance de l’Allemand Lürssen, titulaire d’un contrat global engrangé auprès du ministère saoudien de l’Intérieur pour la livraison d’une flotte comprenant jusqu’à 140 bateaux de 15 à 90 mètres (intercepteurs, vedettes, patrouilleurs, unités de soutien…) 

Commandés en 2015, les intercepteurs ont commencé à être livrés à l’été 2016, les derniers devant quitter la France d’ici la fin de cette année. Un beau tour de force pour les équipes de Gujan-Mestras, qui ont ainsi réalisé la plus grande série de bateaux de leur histoire en un temps record, conformément au planning initialement fixé et, dit-on, avec un niveau de qualité salué par le client. Couach va maintenant poursuivre son activité en assurant dans plusieurs ports saoudiens la maintenance de ces intercepteurs, qui font l’objet d’un contrat de maintien en condition opérationnelle d’une durée de 5 ans.

Ce contrat, qui s’est donc extrêmement bien passé, aurait fait beaucoup parlé dans la région, Couach étant sollicité par différents clients potentiels souhaitant acquérir des intercepteurs. C’est sur la base de cet intérêt pour ses produits que l’industriel girondin a décidé de s’associer, aux EAU, avec ADD Military Supplies et ADSB, afin de proposer une offre complète allant du design à la construction et le MCO, en passant si demandé par des transferts de technologie.

Pour mémoire, la gamme militaire de Couach va des intercepteurs aux patrouilleurs, en passant par des vedettes, avec des plateformes de 11 à 35 mètres.  

 

Chantier Naval Couach (CNC)