Défense
Coup de vent : Le BPC Tonnerre termine dans les parcs à moules

Actualité

Coup de vent : Le BPC Tonnerre termine dans les parcs à moules

Défense

Le bâtiment de projection et de commandemant Tonnerre a été victime, vendredi matin, d'un soudain et violent coup de vent. Le navire se trouvait au dépôt du Lazaret, à la Seyne-sur-Mer, pour une opération de nettoyage de ses soutes à combustible, lorsque des rafales à 70 noeuds (130 km/h) ont provoqué la rupture de ses amarres. L'incident s'est produit peu avant 8 heures du matin. L'officier de quart a immédiatement fait mouiller une ancre. Très imposant et offrant une importante prise au vent, le navire de 199 mètres de long s'est naturellement orienté dans le sens des rafales. Son arrière a finalement terminé sa course dans les installations d'un parc à moules. La base navale de Toulon s'est aussitôt mobilisée et n'a pas lésiné sur les moyens. En tout, une armada de 10 remorqueurs et pousseurs a été dépêchée pour sortir le BPC de ce mauvais pas ! Le Tonnerre a été pris en remorque à 8 H 30 et conduit au quai Vauban où il accosté peu avant 11 heures. « Cet événement n'a entraîné aucun blessé, ni aucune pollution. La marine mettra tout en oeuvre pour procéder rapidement aux indemnisations nécessaires des conchyliculteurs concernés », a indiqué la préfecture maritime de la Méditerranée.

Petite frayeur sur les pods

Les marins redoutaient surtout des avaries au niveau des pods du BPC. Les deux moteurs électriques de propulsion du bâtiment sont en effet placés dans des nacelles orientables, à l'extérieur de la coque. Bien que solidement fixés à la carène, ces équipements restent sensibles aux chocs avec des éléments extérieurs. Les premières constations, réalisées vendredi par des plongeurs, n'ont pas révélé d'avarie sur les pods. Seules quelques rayures ont été détectées mais les hélices n'auraient pas souffert. La Marine nationale se veut néanmoins prudente, l'absence de combustible dans les soutes suite au dégazage n'ayant pas permis de faire fonctionner les pods et donc de vérifier toute absence de problème.
Après l'exercice Noble Midas, en Adriatique, le BPC Tonnerre est depuis le 22 octobre en arrêt technique. Il reprendra la mer début décembre pour participer alors à Steadfast Jaw. Cet exercice de l'OTAN sera la dernière étape de la qualification de la Marine nationale en vue de la prise de commandement par la France, début janvier, de la composante maritime de la Force de réaction rapide de l'OTAN. La NRF10 sera placée sous le commandement de du contre-amiral Alain Hinden.

Marine nationale