Nautisme
Coupe de l'America : Alinghi revient au score

Actualité

Coupe de l'America : Alinghi revient au score

Nautisme

Cette 32e America's Cup s'annonçait serrée, et elle l'est ! Le Defender Alinghi et le Challenger Emirates Team New Zealand se sont hier livrés une belle bataille qui ouvre sur une égalité parfaite : deux partout. Les amateurs de pur match-race n'ont pas été déçus. Dans des conditions plus stables que mardi, les Suisses ont joué la défense en couvrant parfaitement les attaques répétées des Néo-zélandais qui n'avaient qu'une envie : faire le break en signant une troisième victoire. Malgré un beau travail de leur cellule arrière, les Kiwis ne parviendront pas à percer le bouclier suisse. Les hommes d'Ernesto Bertarelli prouvent qu'ils ont su tirer les leçons de leurs deux défaites consécutives. La force des grandes équipes. Alors que cette journée de jeudi sera consacrée au repos des équipages, la rencontre est au même point que dimanche, sauf que cette fois, ce sont les Suisses qui repartent sur une victoire.

Retour sur le match 4 : Alinghi bat Emirates Team New Zealand

Dans un vent d'Est un peu plus régulier que mardi et plus consistant, le Comité de Course a pu donner hier le départ de la quatrième manche à 15h00 précises. Après une phase de pré-départ peu agressive, Alinghi s'élance tribord amures avec une légère avance sur Emirates Team New Zealand. Dès le début du match, Alinghi semble privilégier le contrôle de l'adversaire, plutôt que de jouer le vent. Le premier près est marqué par deux très longs bords (dont un premier de plus de 16 minutes !) sur la gauche du plan d'eau, SUI 100 en position de priorité à droite de NZL 92. Alinghi atteint la layline bâbord en tête et enroule la première marque avec un avantage de 20 secondes.

Les Kiwis passent à l'attaque en empannant immédiatement pour partir vers la gauche du cadre. Ils sont aussitôt marqués par l'équipe suisse, bien décidée à ne pas reproduire les erreurs des deux dernières manches. Chaque tentative néo-zélandaise est aussitôt contrée par les hommes de Brad Butterworth et d'Ed Baird, qui défendent leur position de leader en se plaçant systématiquement entre leur adversaire et la marque. Au milieu du portant, Emirates Team New Zealand rate son empannage. C'est le "cocotier" dans le spi. NZL 92 a du mal à relancer. Alinghi en profite alors pour creuser son avance à plus de 100 mètres.

A l'approche de la porte sous le vent, l'équipe de Dean Barker trouve une bonne veine de vent sur la gauche et réussit à naviguer plus bas que les Suisses. Ils sont aussitôt récompensés en voyant leur retard réduit à 30 mètres. Mais le vent mollit et les deux équipes ont du mal à manouvrer au passage de la deuxième marque. Alinghi choisit la bouée de droite et porte son delta à 34 secondes. Mais Emirates Team New Zealand parvient à ouvrir le jeu en partant à gauche. Très vite, les Kiwis reviennent à moins de 10 mètres des Suisses, alors que l'écart latéral entre les deux Class America est de plus de 700 mètres.

Il ne faudra pas longtemps au Defender pour trouver ce qu'il cherchait au milieu du plan d'eau. Alors que les deux bateaux sont tribord amures, Alinghi touche une bascule à droite et gagne en quelques minutes plus de 100 mètres d'avance sur NZL 92. Après un duel de virements où les Suisses ne manquent pas de protéger la droite, SUI 100 pointe de nouveau en tête à la bouée au vent avec un delta de 25 secondes. Malgré les tentatives néo-zélandaises dans le dernier portant, Alinghi s'impose sans difficulté sur la ligne d'arrivée.
___________________________________________

- Retrouvez la course sur AmericasCup.com

America's Cup