Nautisme
Coupe de l'America : Les « Kiwis » magiques, les Français en troisième division

Actualité

Coupe de l'America : Les « Kiwis » magiques, les Français en troisième division

Nautisme

Sans conteste, Emirates Team New Zealand a été l'équipe forte de ce Round Robin. La première partie du Valencia Louis Vuitton Act 12 s’est terminée hier soir, à Valence, en Espagne. Les « Kiwis » ont remporté leurs 11 régates et battu les trois autres « poids lourds » de cette 32e America's Cup : Luna Rossa samedi dernier, puis Alinghi et BMW ORACLE Racing hier après-midi. Les douze équipes engagées se sont toutes rencontrées une fois, et sont désormais divisées en trois groupes dans lesquels se disputeront les demi-finales et les finales. Malgré leur belle victoire contre + 39 Challenge dans le dernier duel, la porte du second groupe s'était déjà refermée sur les Français, qui ont perdu face aux Suédois lors du premier match du jour. Areva Challenge prend donc la tête du troisième groupe, avec seulement trois points.

« Kiwis » magiques

Un peu en deçà lors des Valencia Louis Vuitton Act 10&11, l'équipe déjà double vainqueur de l'America's Cup, a été vraiment supérieure tout au long de ce Round Robin. Et particulièrement sur cette dernière journée, où les Néo-zélandais ont « tué » leurs deux matchs dès le départ. Opposé à Alinghi, puis à BMW ORACLE Racing, Dean Barker et sa cellule arrière composée de Terry Hutchinson, Kevin Hall et Ray Davies, ont été irréprochables. Le nouveau NZL 84 s'est montré très à l'aise au près ce qui a permis à Emirates Team New Zealand de creuser son avance. Les écarts à l'arrivée parlent d'eux-mêmes : 1 minute et 12 secondes contre le Defender et 1 minute et 14 secondes face aux les Américains. Dans la seconde série de matchs, Alinghi perd son duel face à Luna Rossa Challenge suite à une pénalité prise par les Suisses au départ. Le défi italien prend la seconde place du classement et précède le Defender qui a perdu quatre matchs, dont deux aujourd'hui. Avec un seul point remporté dans le flight 10, face à Mascalzone Latino - Capitalia Team, BMW ORACLE Racing termine quatrième de la première division.

Team Shosholoza confirmé en seconde division

L'équipe du Desafío Español, deux fois vainqueur hier, termine 5e et leader du second groupe, devant Mascalzone Latino - Capitalia Team et Victory Challenge. Les Vikings ont vaincu Areva Challenge. Eliminant ainsi les espoirs Français d'accéder au second groupe, au bénéfice de Team Shosholoza. Avec trois victoires et de nombreux matchs accrochés, notamment contre des « gros », les Sud-africains confirment leur présence en bas de la seconde division. Et même s'ils ne connaissent pas encore leur adversaire en demi-finale, les « blacks & white » auront la possibilité de jouer encore leur carte dans cet Acte 12.

1-0 pour les Français cantonnés en troisième division

Areva Challenge a remporté joliment son troisième point face à + 39 Challenge mais même si la victoire des « bleus » mardi en Allemagne face l'Espagne avait donné du baume au cour aux Français, leur défaite contre Victory Challenge les empêche d'accéder à la seconde division. Ils se retrouvent leaders du troisième groupe, devant + 39 Challenge, United Internet Team Germany et China Team. Les Allemands ont remporté hier leur premier point face aux Chinois qui ont mené les débats pendant une partie du match mais avaient pris une pénalité avant le départ. China Team n'a pas réussi à concrétiser ses efforts face à une équipe « prenable » et ferme le classement.

A ce stade de la compétition, les équipes resteront à l'intérieur de leur division jusqu'à la fin du Valencia Louis Vuitton Act 12. Par exemple, aucune équipe de la première division ne peut terminer en dessous de la quatrième place et aucune équipe de la seconde ne peut monter au dessus de la cinquième place. Les trois skipper des équipes en tête de leur division choisissent leur adversaire pour les demi-finales parmi les trois autres équipes de son groupe. Et les deux équipes restantes s'affrontent entre elles. Ensuite, au meilleur des trois régates, la première équipe à remporter deux points sera le vainqueur de chaque demi-finale et avancera en finale. Les perdants disputeront une petite finale.

Le choix des armes

Trois divisions ont été constituées grâce au classement du round robin de ce Valencia Louis Vuitton Act 12. Au sein de ces trois groupes de niveau, les équipages vont désormais s'affronter en demi-finales. Les leaders de chaque groupe avaient le privilège d'avoir, non pas le choix des armes, mais celui de leur adversaire. Hier soir, au cours d'une conférence de presse, Dean Barker (Emirates Team New Zealand), Karol Jablonski (Desafío Español 2007) et Thierry Peponnet (Areva Challenge) ont révélé leurs choix. Barker, Jablonski et Peponnet, les trois skippers en tête de leur groupe respectif ont pris leur décision. La logique voulait que le premier choisisse le dernier classé, théoriquement plus faible. Ce fut le cas. Ainsi, Emirates Team New Zealand a décidé d'affronter BMW ORACLE Racing ; le Desafío Español 2007 rencontrera Team Shosholoza et Areva Challenge régatera contre China Team. « Le fait de choisir China Team est normal. Quand vous souhaitez terminer en haut de votre division, il est logique de choisir celui qui est dernier pour se donner les meilleures chances » a commenté Thierry Peponnet. Dès lors, les compteurs sont remis à zéro. Les leaders d'aujourd'hui ne seront peut-être pas les mêmes dimanche ou lundi. Comme l'ont souligné les skippers lors de cette conférence de presse, le niveau des équipes est très homogène à l'intérieur des trois divisions, il faut donc s'attendre à des phases finales très relevées. Les premières équipes à remporter deux matchs gagneront leur ticket en finale.

Après une journée de repos, les premières course des demi-finales débuteront demain après-midi sur le plan d'eau de Valencia.
___________________________________________

Suivez la Coupe de l’America en direct sur AmericasCup.com

Retrouvez l'actualité du défi français sur dcnarevachallenge.dcn-group.com


America's Cup