Nautisme
Coupe de l'America : Les Kiwis passent devant Alinghi

Actualité

Coupe de l'America : Les Kiwis passent devant Alinghi

Nautisme

Les conditions météo assez instables sur le plan d'eau espagnol de Valence hier ont offert une troisième manche riche en rebondissements. Pendant près de deux heures, Alinghi et Emirates Team New Zealand ont pris tour à tour les commandes du match qui les oppose dans cette 32ème Coupe de l'America. Avec un sang froid imperturbable, les deux équipes ont su rester concentrées sur les oscillations du vent pour savoir revenir au bon moment. Mais à ce jeu du chat et de la souris, ce sont finalement les Néo-zélandais qui se sont imposé en profitant de quelques erreurs du Defender. Après cette rencontre d'anthologie, l'équipe de Grant Dalton peut avoir le sourire. Pour la première fois depuis le début de ce 32e America's Cup, elle prend l'avantage sur le Defender en menant 2-1.

Retour sur le match 3: Emirates Team New Zealand bat Alinghi

Quel suspense dans cette troisième rencontre. Au terme d'un retard de plus de deux heures du à un vent mal établi en force et en direction, le Defender Alinghi et le Challenger Emirates Team New Zealand ont pu s'élancer à 17h10 dans un vent d'est-sud-est assez faible. Les Suisses prennent le meilleur départ, avec une bonne vitesse tribord amures sur la gauche de la ligne. Côté comité, les Kiwis sont au ralenti et partent en retard. Ils ne regretteront pas longtemps. Sur la droite du plan d'eau, Dean Barker et ses hommes trouvent plus de vent et négocient parfaitement les bascules. Beau travail d'Adam Beashel en tête de mât ! En quelques secondes, les « Blacks » affichent une avance de plus de 100 mètres sur leur adversaire suisse, parti à l'opposé sur parcours au lieu de couvrir, après ce bon départ.

A la première marque, la pilule est dure à avaler pour le Defender : une minute et 23 secondes de retard. Mais Brad Butterworth et Ed Baird ne sont pas du genre à se laisser abattre. Au portant, ils repartent sur la gauche du plan d'eau, tandis que les Kiwis continuent de descendre le long de la layline tribord. De 400m au début du bord de portant, le retard d'Alinghi n'est plus que de 200m à l'approche de la porte sous le vent. Malgré un affalage de spi difficile (où le numéro 2 manque de tomber à l'eau), l'équipe néo-zélandaise conserve un avantage de plus d'une minute à la deuxième marque. Mais les Kiwis sont toujours occupés à dégager leur spi coincé sur le pont dans l'écoute de génois, et il semble qu'ils ne puissent pas régler leur bateau de façon optimale. Pendant ce temps, Alinghi persiste sur la gauche du parcours et y trouve ce qu'il cherchait peut-être au départ. Au premier croisement SUI 100 revient à 90m de NZL 92. Deux virements de plus et cet écart est réduit à néant.

A l'approche de dernière marque, les Suisses ont une avance suffisante pour virer sur la layline bâbord et passer la bouée en tête, 15 secondes devant Emirates Team New Zealand. Tout semble joué pour le Defender qui creuse l'écart à 130m dès le début du portant. Mais cette troisième rencontre n'avait pas fini de nous surprendre. Dans un vent faiblissant et toujours instable en direction, les deux équipes se succèdent de nouveau de la course. Au final, c'est le Challenger qui a le dernier mot. Face à Alinghi, manquant peut-être de pression sur la layline bâbord, le bateau néo-zélandais redevient maître du jeu. Il le restera jusqu'à la ligne d'arrivée qu'il franchit avec 25 secondes d'avance sur le Defender.
___________________________________________

- Retrouvez la course sur AmericasCup.com

America's Cup