Nautisme

Actualité

Coupe de l'America : Quatre équipes, dont les Français, déjà qualifiées

Nautisme

On s'y attendait et personne n'a été déçu. La première journée des demi-finales du Valencia Louis Vuitton Act 12 a été particulièrement animée hier. Les étraves n'ont cessé de frôler les tableaux arrières, plusieurs fois les leaderships se sont inversés et les régates ont été gagnées de quelques mètres. En remportant leurs deux matchs du jour, quatre équipes se sont déjà qualifiées pour les finales : Alinghi, Mascalzone Latino - Capitalia Team, Areva Challenge et + 39 Challenge. Deux paires restent en revanche à départager demain : Emirates Team New Zealand & BMW ORACLE Racing et Desafío Español 2007 & Team Shosholoza. Emirates Team New Zealand et le Desafío Español 2007, tous deux leaders de leur division, avaient choisi d'affronter l'équipe la moins bien classée de leur groupe. Bon ou mauvais choix ? Tout deux ont perdu une fois face à ces adversaires, en théorie plus faibles. Cela montre bien à quel point les bateaux, comme les équipages, ont des performances similaires.

Les grands jouent aux chaises musicales

« Choisir son adversaire, c'est comme choisir son propre poison » avait déclaré Dean Barker avant d'affronter BMW ORACLE Racing en demi-finale. Dès demain, le skipper d'Emirates Team New Zealand va devoir trouver l'antidote pour venir à bout du talent des hommes de Chris Dickson. Sur le premier match, le skipper néo-zélandais se montre de nouveau très agressif au départ mais les Américains jouent mieux les premières bascules de vent et prennent la tête de quelques mètres. Avant d'approcher la première bouée, Dean Barker tente d'inverser la vapeur en forçant un passage en tribord, mais Chris Dickson garde le contrôle et ne le lâche plus jusqu'à l'arrivée. Les « Kiwis » s'inclinent pour la première fois depuis le début de l'Acte 12. Sur le second duel, USA 87 part en tête et réalise les deux premiers bords talonné par NZL 84. Mais à mi-parcours, Team New Zealand reprend les commandes et rééquilibre la balance en remportant le point. Le Defender qui avait perdu trois matchs durant le Round Robin a gagné ses deux matchs hier contre Luna Rossa. S'ils ont mené de bout en bout la première course, les Suisses commencent par voler le départ de la seconde, laissant James Spithill s'envoler avec cinq longueurs d'avance. Mais au bénéfice d'un bord décalé sous spi, SUI 75 coiffe ITA 86 au poteau. Alinghi s'assure sa place en finale en coupant la ligne d'arrivée 29 secondes devant Luna Rossa.

Des Sud-africains dignes de leur deuxième division

Desafío Español 2007 et Team Shosholoza n'ont pas réussi à se départager. Avec une victoire chacun, ils ont rendez-vous aujourd’hui pour la « belle ». Hier, dans le premier match, les Sud-africains ont commencé par faire le show. Bien placé sur la gauche du plan d'eau, Shosholoza est en tête de quelques mètres dès le premier croisement. Les deux adversaires resteront au contact tout au long de cette régate : 7 secondes d'écart à la bouée au vent, 1 seconde sous le vent, 10 à l'issue du dernier bord de près et enfin 4 secondes sur la ligne. Dans le dernier bord de spi, les Espagnols sont même repassés en tête, avant d'être victimes de leur propre lof à l'encontre des Sud-africains ! Sûrement échaudés par cette défaite, le défi ibérique s'est ensuite accroché, dès les premiers mètres. En tête du second match, ils se sont imposés, même si les Sud-africains n'ont jamais été bien loin. Il n'y avait que 35 secondes d'écart entre les deux bateaux à l'arrivée. Dans l'autre paire de cette division, les Suédois se sont laissés, à deux reprises, handicaper au départ par Mascalzone Latino - Capitalia Team. Les Italiens ont rapidement bénéficié d'une avance confortable sur le premier bord qu'ils n'ont eu ensuite qu'à conforter jusqu'à l'arrivée. Hier soir, Victory Challenge a protesté auprès du Jury contre Mascalzone Latino - Capitalia Team, sans en communiquer la raison.

Le dragon jaune donne du fil à retordre à Areva Challenge

Les Français ont du être surpris par la résistance du bateau chinois. Si Areva Challenge accède à la finale en remportant ses deux matchs, les hommes de Pierre Mas se sont montrés particulièrement accrocheurs, notamment dans le deuxième duel. CHN 79 est resté au contact, avant que l'équipage ne chalute le spi, à la fin du bord du portant. L'Equipe de France passe donc en finale et affrontera aujourd’hui + 39 Challenge, également vainqueur de ses deux matchs contre United Internet Team Germany. Les Allemands rencontrent eux China Team, en petite finale.
___________________________________________

Suivez la Coupe de l’America en direct sur AmericasCup.com

Retrouvez l'actualité du défi français sur dcnarevachallenge.dcn-group.com


America's Cup