Energies Marines
Covid-19 : le travail sur les champs éoliens continue

Actualité

Covid-19 : le travail sur les champs éoliens continue

Energies Marines

La construction et la maintenance des sites éoliens offshore n’échappent pas aux contraintes imposées par l’épidémie de coronavirus. Appliquer des mesures sanitaires, suivre les recommandations des autorités, veiller aux approvisionnements : les grands groupes se sont adaptés, ajustant parfois leur activité. Mer et Marine en a interrogé quatre sur les mesures mises en place pour les équipes travaillant sur les champs éoliens offshore et la continuité de leurs activités.

Ørsted : les opérations continuent normalement, mais des contraintes apparaissent

Poids lourd du secteur, le danois Ørsted, qui exploite ou construit des champs au Danemark, au Royaume-Uni, en Allemagne, aux Pays-Bas, aux Etats-Unis et à Taïwan, renvoie à un communiqué publié le 25 mars. Dans ce texte, il expliquait suivre de près « la situation sur les marchés sur lesquels nous opérons » et appliquer « les directives et réglementations nationales ». Ørsted précisait appliquer « des mesures préventives telles que les restrictions sur les déplacements et les déplacements domicile-travail, le travail à domicile, le fractionnement des équipes, la politique de quarantaine pour les employés infectés et potentiellement infectés et l'amélioration de l'hygiène dans tous les sites ». Et d’assurer que sa « première priorité est la santé et le bien-être de (ses) employés », « de leurs familles » et des

Coronavirus | Toute l'actualité Covid-19 dans le secteur maritime