Marine Marchande
Covid-19 : les marins épuisés

Actualité

Covid-19 : les marins épuisés

Marine Marchande

Les conséquences de l’épidémie de coronavirus plombent le moral des marins. Le dernier rapport du Seafarer Happiness Index (SHI, indice de bonheur des marins) montre qu’il a chuté de 6,39 à 6,30 entre le dernier trimestre 2019 et les trois premiers mois de l’année 2020. Le document montre que les marins se sentent insuffisamment protégés à bord, épuisés physiquement et psychologiquement, éloignés de leurs familles, anxieux.

Le rapport a été établi par The Mission to Seafarer avec le Shipowners Club et le Wallem Group, en interrogeant des marins à travers le monde (48% du sous-continent indien, 24% d’Asie du Sud-Est, 9% d’Europe occidentale…). Il est « conçu pour surveiller et comparer les niveaux de satisfaction des marins en posant 10 questions clés et sert de baromètre important de la satisfaction des marins sur leur vie en mer. Les questions portent sur un éventail de questions, de la santé mentale et du bien-être à la vie professionnelle et aux contacts familiaux ».

Les auteurs remarquent dans leurs conclusions que les retards ou reports de relèves ont fait que « beaucoup se sont sentis obligés de servir au-delà de leurs périodes de contrats et maintenant sont invité à renouveler leurs contrats pour éviter des reproches ». Certains se sentent stressés et « il semblait y avoir une tendance croissante d’équipages victimes de pressions psychologiques de la part de leurs supérieurs ». Des marins soulignent le problème de « la durée des contrats, qui sont prolongés en raison de COVID-19, avec aucun accès aux congés à terre, aucune idée du moment où ils pourront rentrer chez eux, et une pénurie de main-d'œuvre et de soutien ».

Si les marins se sentent en sécurité sanitaire à bord, certains trouvent insuffisantes les mesures prises pour les personnes extérieures aux équipages montant à bord. Ils déplorent que des politiques de « zéro contact » ne soient pas appliquées car jugées irréalistes ou difficiles à gérer.

Toujours selon le rapport, les marins se disent toutefois fiers de leur travail alors qu’ils essaient de faire de leur mieux pour servir le monde dans cette période stressante. Ils espèrent que leurs services seront plus largement reconnus.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Coronavirus | Toute l'actualité Covid-19 dans le secteur maritime