Vie Portuaire
Covid-19 : les ports d’Outre-mer sous tension

Actualité

Covid-19 : les ports d’Outre-mer sous tension

Vie Portuaire

Vitaux pour l’approvisionnement de territoires isolés, les ports d’Outre-mer ont dû s’adapter pour réagir à l’épidémie de coronavirus. Ils ont établi des plans pour continuer d’assurer leurs services et rester opérationnels face à la crise. Tour d’horizon de la situation à La Réunion ainsi que dans les ports de la zone Antilles-Guyane. 

A La Réunion, les manutentionnaires assurent l'activité

Le Groupement des employeurs de main d’œuvre de Port Réunion ont publié le 20 mars un communiqué de presse sur la continuité de service dans le port de l’Océan indien. « La période de crise inédite que traverse notre pays contraint certains acteurs économiques à stopper leur activité et d’autres à maintenir leur engagement pour assurer l’approvisionnement des secteurs vitaux de notre île. C’est, notamment, le cas de la manutention portuaire qui, consciente de la responsabilité qui lui incombe a mise en place des dispositifs de sécurité sanitaire », indique la place portuaire réunionnaise.

Tous les personnels en contact avec d’autres personnes sont appelés à appliquer avec soin les gestes barrières pour se prémunir contre le Covid19. Il s’agit surtout d’éviter les contacts avec les membres d’équipage et les personnes en charge de l’amarrage des navires. Des dispositions qui prévalent surtout pour les pilotes, lamaneurs, remorqueurs et personnels du GPM.

Les services aux navires sont assurés et notamment pour les personnels dockers en charge du déchargement des navires. « Nous assurons la continuité des services en garantissant aux personnels, et notamment dockers, la sécurisation des opérations et la mise du Guide de bonnes

undefined