Défense
Crash d'un Mirage 2000 : Chasseur de mines, bâtiment de soutien et robot sous-marin sur zone

Actualité

Crash d'un Mirage 2000 : Chasseur de mines, bâtiment de soutien et robot sous-marin sur zone

Défense

D'importants moyens de recherches ont été déployés hier au large de Bonifacio afin de retrouver les débris et la boîte noire du Mirage 2000 C qui s'est abîmé lundi en mer. Le chasseur de mines Capricorne a rallié la zone et débuté une inspection sonar du fond, les restes de l'appareil étant disséminés par une profondeur de 45 à 70 mètres. Le bâtiment de soutien, d'assistance et de dépollution (BSAD) Ailette a également été dépêché de Toulon avec à son bord le robot téléopéré Ulisse de la Cellule Pongée Humaine et Intervention Sous la Mer (CEPHISMER). Le robot devra remonter la boîte noire dès que celle-ci sera localisée. Afin d'éviter la venue de curieux, la police du plan d'eau est, enfin, assurée par la vedette de gendarmerie maritime Gravona, arrivée hier d'Ajaccio pour remplacer vedette des Douanes de Porto-Vecchio, présente depuis la veille.
En mission d'entraînement sur la base corse de Solenzara, le Mirage 2000 C, basé à Cambrai, s'est écrasé vers midi, son pilote décédant dans l'accident.

Marine nationale