Défense

Actualité

Crise sino-japonaise: Taïwan entre dans le conflit

Défense

Alors que la situation en mer de Chine orientale, portant sur les revendications territoriales sur les îles Senkaku Diaoyu, est toujours tendue entre la Chine et le Japon, Taïwan s'est invité hier dans le conflit. Entre huit et douze navires des garde-côtes et quarante bateaux de pêche taïwanais ont fait incursion dans les eaux japonaises, au large d'îles revendiquées par la Chine, mais aussi par Taïwan. Selon le porte-parole du gouvernement japonais, Osamu Fujimura, une flottille avec 300 pêcheurs à bord a été repoussée par les garde-côtes nippons, qui ont utilisé des canons à eau. "Après avoir entendu nos avertissements, les navires ont fait demi tour". Le porte-parole du gouvernement japonais a toutefois mis en avant les "bonnes relations" entre le Japon et Taïwan pour obtenir une "solution pacifique" et "calme" au différend territorial concernant l'archipel des Senkaku, revendiqué par Pékin et Taipei sous le nom de Diaoyu. De son côté, le président de Taïwan, Ma Ying-jeou, a salué "l'action patriotique des pêcheurs" et félicité "les garde-côtes de faire valoir notre souveraineté". Outre les garde-côtes japonais et les navires taïwanais, quatre bateaux de surveillance maritime et deux navires de l'administration des pêches chinois croisent à la limite des eaux territoriales japonaises.

 

Chine, Asie du sud-est