Construction Navale
Crist : au coeur d'un des plus grands chantiers polonais
ABONNÉS

Reportage

Crist : au coeur d'un des plus grands chantiers polonais

Construction Navale

La mer Baltique est calme et l’air à peine frais, l’hiver polonais n’est pas aussi rigoureux qu’à son habitude. Dans la cale du chantier Crist, une imposante coque de câblier est en cours d’assemblage : c’est le futur Nexans Aurora, commandé par le français Nexans au groupe norvégien Ulstein qui l'armera à Ulsteinvik en 2021. Dans les grands hangars, ce sont des modules pour les futurs paquebots construits par Meyer Werft et les Chantiers de l’Atlantique autour desquels s’affairent les ouvriers. Le chantier est plein.

 

Le carrousel du futur cablier Nexans Aurora (© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

Le carrousel du futur cablier Nexans Aurora (© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

La coque du futur Nexans Aurora 

La coque du futur Nexans Aurora  (© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

La coque du futur Nexans Aurora 

La coque du futur Nexans Aurora  (© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

La coque du futur Nexans Aurora 

La coque du futur Nexans Aurora (© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

 

« Ici, dans cette région, la construction navale fait partie de notre culture ». Maciej Lisowski est le directeur commercial de Crist. Il aime raconter cette histoire, celle de cette grande conurbation qui va de Gdansk à Gdynia, des chantiers qui existent depuis plus d’un siècle, des dizaines de milliers d’employés dans les années 70 qui travaillaient sur les commandes soviétiques… L’histoire polonaise s’est partagée entre les turbulents voisins : les Prussiens qui ont fait Gdansk et Scezcin, les Polonais qui ont, en réaction, construit leur propre port à Gdynia et les Soviétiques qui ont utilisé toutes ces infrastructures pour y construire leur flotte de pêche, de commerce et même de guerre. Bien sûr, il y a aussi eu Solidarnosc et Lech Walesa, dont