Construction Navale
Crist : découpe de première tôle d’un ferry hybride LMG Marin pour FinFerries
ABONNÉS

Actualité

Crist : découpe de première tôle d’un ferry hybride LMG Marin pour FinFerries

Construction Navale

Voilà une bonne année que LMG Marin travaille sur ce nouveau projet, même si la société d'ingénierie et d'architecture navale toulousaine était jusque-là restée discrète. Dans la lignée des ferries hybrides dont le premier vient d’être livré à la compagnie norvégienne Norled, LMG Marin a conçu un ferry amphidrome électrique pour FinFerries. En charge de la construction, le chantier polonais Crist vient d’annoncer la découpe de la première tôle. FinFerries avait déjà récemment fait construire l’Elektra chez Crist, premier ferry électrique en Finlande.

Le nouveau transbordeur reprend le même principe que ses aînés chez Norled, avec « beaucoup d’attention portée sur l’efficience énergétique », indique-t-on chez LMG Marin. Pour mémoire, ces quatres navires commandés par l’armateur norvégien ont un système hybride diesel-électrique. Ils sont conçus pour fonctionner en permanence à 100% sur des batteries qui sont rechargées à quai avec un système de plug-in ou de pantographe. Le biodiesel des groupes électrogènes n’est utilisé qu’en cas d’urgence, si le temps est mauvais ou encore s’il faut passer dans de la glace. Le DNV-GL est en charge de la classification.

Long de 100.5 mètres, pour une largeur de 17.4 et un tirant d’eau de 3.1, le P315 pour FinFerries pourra embarquer 90 voitures, 372 passagers et être opéré par un équipage de trois personnes.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.