Croisières et Voyages
Croisière : Carnival se rapproche d'Iberojet mais échoue avec TUI

Actualité

Croisière : Carnival se rapproche d'Iberojet mais échoue avec TUI

Croisières et Voyages

Annoncée en 2006, la création d'une joint venture entre l'Américain Carnival et le voyagiste allemand TUI ne verra finalement pas le jour. Un problème juridique sur les concentrations semble avoir bloqué le souhait du n°1 mondial de la croisière de se rapprocher de TUI. Selon les deux protagonistes, le dossier ne pouvait être bouclé avant la clôture de l'année fiscale. Malgré cet échec, Carnival reste très présent en Allemagne au travers de sa filiale AIDACruises.
Si le projet de créer « TUI Cruises » tombe à l'eau, le groupe américain est en revanche parvenu à boucler son rapprochement avec le voyagiste espagnol Orizonia et la branche croisière d'Iberojet. Baptisée Iberocruceros (Iberocuises), la nouvelle compagnie sera détenue à 75% par Carnival et 25% par Orizonia. Elle armera les paquebots Grand Voyager et Grand Mistral, ce dernier n'étant autre que l'ex-Mistral, construit par les Chantiers de l'Atlantique pour le compte de Festival Croisières. Ces deux unités devraient être complétées par un navire de la flotte Carnival, le Celebration, dont le transfert est prévu, après refonte, au printemps 2008. Les trois navires d'Iberocruceros offriront une capacité de 3500 lits.

Carnival