Croisières et Voyages
Croisière : La Côte d'Azur se relève les manches pour continuer à séduire

Actualités

Croisière : La Côte d'Azur se relève les manches pour continuer à séduire

Croisières et Voyages

« On a passé des années à dénigrer les croisières et à nous expliquer que l’on a des paquebots qui ont des écoulements de fumées extrêmement particuliers, puisque la fumée d’un navire de croisière se partage en deux en sortant : une partie va dans l’école maternelle et l’autre partie va dans la maison de retraite ! ».

En ouvrant la séance de travail du French Riviera Cruise Club, il y a quelques jours à Nice, le Président de la CCI Nice Côte d’Azur, Bernard Kleynhoff, espérait bien envoyer un message qui soit entendu par tous : commerçants, élus, partenaires, et au-delà par les touristes étrangers et armateurs. Cette réunion des professionnels du tourisme de la Côte d'Azur et des acteurs du monde de la croisière faisait suite au grand salon annuel de l'industrie à Miami, le Seatrade Cruise Shipping Convention.

 « Contrairement à ce qu’on pense, qu’ils soient Américains, Anglais ou Chinois, ils lisent la presse. Tant qu’on continuera à dénigrer les croisières, on ne peut pas leur dire de se trouver des bateaux pneumatiques pour venir à la rame et dépenser leur argent. Si on veut avoir des croisiéristes, il faut effectivement que l’on ait des conditions économiques intéressantes mais il faut surtout qu’on leur donne envie de venir. Et pour qu’ils viennent générer des retombées économiques sur notre territoire, c’est mieux de leur dire qu’on les aime plutôt que de leur dire qu’ils sentent mauvais ! ». Le message est clair.

 

Bernard Kleynhoff envoi un message clair aux croisiéristes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Bernard Kleynhoff envoi un message clair aux croisiéristes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Croisières maritimes et fluviales | Actualités du secteur