Croisières et Voyages
Croisière : A la découverte de Rhodes, de la citadelle de Lindos et de la discrète Symi (5/6)

Reportage

Croisière : A la découverte de Rhodes, de la citadelle de Lindos et de la discrète Symi (5/6)

Article gratuit
Croisières et Voyages

Cinquième jour de notre voyage en Grèce et Turquie à bord du Louis Cristal. Cette croisière, parfaitement baptisée « Les îcones de la Mer Egée » aurait tout aussi bien s’intituler « Sur les traces des Sept Merveilles du Monde ». Et pour cause, nous foulions il y a quelques jours les dalles de marbre d’Ephèse, au pied des ruines du temple d’Artemis, l’une des Sept Merveilles de l'ancien monde. Nous faisons aujourd’hui route sur le port de Rhodes dont l’entrée fut gardée plus de deux siècles avant J.-C. par l’imposant Colosse, lui aussi l’un des piliers des Sept Merveilles. Cette imposante statue de bronze (et vraisemblablement constituée d'une armature en bois) fut érigée vers - 292. Elle représentait pour l'époque une véritable prouesse technologique, sa taille étant estimée aux alentours de 33 mètres. Contrairement à l'iconographie la plus répandue, il y a peu de chance que le Colosse ait enjambé l'entrée du port laissant passer les bateaux sous cette arche, ainsi formée par ses jambes. Environ 65 ans après sa construction, un violent tremblement de terre vint à bout de la structure et le Colosse s'effondra sur lui-même après une rupture au niveau des genoux. 

Peu de croisières proposent ainsi, sur un seul itinéraire, de découvrir plusieurs lieux mythiques étroitement liés aux Sept Merveilles du Monde. Malheureusement, ni le temple d’Artémis ni le Colosse de Rhodes ne sont parvenus jusqu’à nous.

Seules leurs représentations, plus ou moins fidèles, et la plupart du temps simplement leur légende ont traversé les siècles. Aujourd’hui, le mythique Colosse est encore vivant dans l’imaginaire collectif. Le cinéma le célèbre et se l’approprie pour relater les guerres de civilisations oniriques.

Construit de main d’homme, de bronze martelé par la sueur, pensé et érigé sur une île du fond de la Méditerranée, il s’affiche plus de 2300 ans plus tard sur les écrans et inspire les plus grandes productions cinématographiques. A l’image des films du « Seigneur des anneaux » ou de la célèbre série « Game of Thrones », qui réinventent à leur manière le mythe d’un monument ayant régné sur la cité de Rhodes seulement quelques dizaines d'années finalement.

Héros malgré lui d’une Amérique qui était loin d’exister sur les cartes du monde connu lorsque ce Colosse veillait d’un regard protecteur sur la cité de Rhodes.

 

Le Colosse inspire le cinéma américain aujourd'hui encore, ici la ville de Braavos dans la série Game of Thrones (© : HBO)

Le Colosse inspire le cinéma américain aujourd'hui encore, ici la ville de Braavos dans la série Game of Thrones (© : HBO)

Le Colosse inspire le cinéma américain aujourd'hui encore, ici dans "Le Seigneur des anneaux" (© : NEW LINE CINEMA)

Le Colosse inspire le cinéma américain aujourd'hui encore, ici dans "Le Seigneur des anneaux" (© : NEW LINE CINEMA)

 

Une mer calme et recouverte d’une étonnante lumière mate laisse glisser le Louis Cristal dans l’entrée du port grec de Rhodes, au large de la Turquie. L’île de Rhodes compte environ 110.000 habitants dont la majorité habite la ville éponyme (env. 55.000 hab.). Si le Colosse n'est plus là depuis longtemps pour accueillir les visiteurs venus par la mer, les remparts de la cité médiévale classés Patrimoine de l'Humanité par l'Unesco remplissent à leur manière ce rôle. Inondés par la lumière du soleil levant, les hauts murs de pierre de 17 mètres pour parfois 5 mètres d’épaisseur prennent une jolie couleur miel.

Le port compte déjà quelques luxueux occupants, à l’image du yacht Tango appartenant au milliardaire russe Andreï skoch. Bientôt, le Louis Olympia, appartenant également à la compagnie Louis Cruises, nous rejoint et s’amarre sur le quai le plus proche du Louis Cristal. 

 

Les officiers du Louis Cristal veillent, à l'approche de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Les officiers du Louis Cristal veillent, à l'approche de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 Le Louis Cristal approche de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

 Le Louis Cristal approche de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 Entrée dans le port de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

 Entrée dans le port de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

 Entrée dans le port de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

 Entrée dans le port de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

 Entrée dans le port de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

 Le Louis Olympia rejoint le Louis Cristal dans le port de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

 Le Louis Olympia rejoint le Louis Cristal dans le port de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Louis Olympia rejoint le Louis Cristal dans le port de Rhodes

Le Louis Olympia rejoint le Louis Cristal dans le port de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

 

Les passagers se sont vus proposer à bord différentes excursions pour des prix allant de 19 à 57 euros : transfert vers la plage de Tsampika, visite à pied du centre historique de Rhodes, à deux pas du navire, visite du palais des Chevaliers, ou une excursion plus complète comprenant la découverte de la citadelle ainsi que l’acropole de la ville de Lindos, située à une cinquantaine de kilomètres du port.

L’histoire de Rhodes, fondée en - 408 av. J.-C. est particulièrement mouvementée et complexe. Elle ne saurait être résumée au rôle qui fut le sien durant la période des croisades. Mais l’organisation et l’architecture de la cité aujourd’hui en sont pourtant la conséquence directe. Longtemps romaine, puis byzantine après le partage de l’empire, elle est relativement oubliée de l’Occident jusqu’au XIII ème siècle. Les bateaux en route pour la Terre Sainte font escale sur l’île qui devient indépendante. Echappant à l’essor du pouvoir vénitien sur la Méditerranée, elle voit néanmoins débarquer les Génois avant d’être rattachée à nouveau à l’empire Byzantin.

 

 La cité de Rhodes (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

 La cité de Rhodes (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Les XIVème et XVème siècles marquent l’époque où la ville a connu son apogée architecturale, avec entre autres la construction de la forteresse et de 4,5 kilomètres de remparts. Les Chevaliers de Saint-Jean de Jerusalem débarquent sur l’île en 1306 et s’y installent finalement après quelques luttes. Rhodes, convertie au christianisme par Saint Paul, leur réserve un bon accueil et leur permet de bâtir après qu’ils aient acheté l’île. Ils ne s'en priveront pas. La ville est prospère et puissante jusqu’à l’arrivée de l’empereur ottoman Soliman le Magnifique, dont nous visitions le palais Topkapi à Istanbul il y a quelques jours. Le sultan se rend maître de l’île, obligeant les Chevaliers à fuir. Jusqu’en 1912, Rhodes restera sous domination turque pour finalement passer dans les mains de l’Italie jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale et finir de nos jours dans le giron de la Grèce.

La citadelle permet aujourd'hui de se balader dans les rues pavées, de contempler la porte d'Amboise, de fouler le sol de la rue des Chevaliers. Tout au long de la rue pavée, sont construites les maisons des Chevaliers, réparties selon leur Ordre, et qui portent encore aujourd'hui leurs armoiries respectives. 

 

 Les fortifications de Rhodes (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

 Les fortifications de Rhodes (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

 Les fortifications de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

Lindos est la seconde ville la plus visitée de l’île de Rhodes. Le port de Lindos, prospère dès l’époque mycénienne, vers - 1600, sera au VII ème siècle une véritable puissance navale et commerciale, travaillant avec l’Egypte et Chypre. Les maisons de capitaines des XVI ème au XVIII ème siècles délimitent des ruelles, pavées de galets et de mosaïques, qui montent jusqu’à l’acropole portant en son sommet le temple d’Athéna, de style dorique, construit en 300 av. J.-C. L’acropole, située à 116 mètres d'altitude, surplombe la ville. Elle a été peu à peu  fortifiée, en particulier par les Chevaliers de Rhodes, qui prennent la position en 1307, un an après leur arrivée sur l’île. Ils y construisent une forteresse toujours visible aujourd’hui.

 

 La petite ville de Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

 La petite ville de Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 Les ruelles de Lindos et ses mosaïques de galets (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

 Les ruelles de Lindos et ses mosaïques de galets (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

 Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 Vente de tissus brodés à Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

 Vente de tissus brodés à Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 La citadelle de Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

 La citadelle de Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

La citadelle de Lindos

La citadelle de Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

La citadelle de Lindos 

La citadelle de Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

La citadelle de Lindos

La citadelle de Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Depuis la citadelle de Lindos

Depuis la citadelle de Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

La citadelle de Lindos

La citadelle de Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

La citadelle de Lindos

La citadelle de Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Vue depuis l

Vue depuis la citadelle de Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

La citadelle de Lindos

La citadelle de Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Lindos

Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

La citadelle de Lindos

La citadelle de Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

La citadelle de Lindos 

La citadelle de Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Lindos

Lindos(© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Lindos (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

De retour à Rhodes, les passagers du Louis Cristal regagnent leur navire sous un ciel menaçant. Pourtant, le temps de déjeuner à bord, un beau soleil fait son apparition pour offrir au paquebot les plus belles couleurs de la cité médiévale pour son départ vers la sublime et méconnue île de Symi. Deux heures et demi de traversée pour trouver cette perle de la Méditerrannée.

 

La cité de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

La cité de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Dans le port de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Dans le port de Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Retour à bord du Louis Cristal (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Retour à bord du Louis Cristal (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Départ de Rhodes pour Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Départ de Rhodes pour Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE) 

Le Louis Olympia à Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Le Louis Olympia à Rhodes (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

Départ de Rhodes pour Symi

Départ de Rhodes pour Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Départ de Rhodes pour Symi

Départ de Rhodes pour Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Symi

Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Symi

Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

L’arrivée à Symi, que le Louis Cristal atteint vers 16h30, restera dans tous les esprits des passagers. Alors que certains, lors du déjeuner du midi sous un ciel chargé, disaient ne pas vouloir descendre l’après-midi pour se reposer à bord, les avis ont vite changé à la découverte des façades illuminées et de la palette de couleurs que l’île offre aux voyageurs qui prennent la peine de venir la découvrir. Il faut avouer que personne, à bord, ne connaissait cette île de moins de 3000 habitants, oubliée durant des siècles entre la bataille qui porte son nom en - 411 av. J.-C. (lors de la guerre du Péloponnèse) et l’arrivée des Chevaliers de Rhodes en 1373. Ont alors commencé plusieurs siècles prospères principalement grâce à l’activité commerciale de l’île dans tout le Dodécanèse.

Conquise en 1522 par l’empire ottoman, elle passe de mains en mains au cours du XXème siècle après avoir connu une période faste au XIX ème siècle. C’est de cette époque que datent les nombreuses maisons néoclassiques qui semblent ruisseler sur les pentes de la ville. Le reste de l'île est principalement composé de roches.

Les escales de paquebots sont rares et les infrastructures portuaires très limitées. Seuls des navires de la taille du Louis Cristal ou plus petits peuvent prétendre accéder à l’unique quai de la ville. D’ailleurs, un ferry ayant pris un peu de retard dans son débarquement, le Louis Cristal est contraint d'attendre que le quai se libère pour amorcer son approche.

 

Le Louis Cristal dans le port de Symi

Le Louis Cristal dans le port de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

Devant le navire se présente une ville en amphithéâtre sur deux collines, Chora (ou Simi), la principale de l'île qui en compte trois autres: Gialos, et deux villages plus petits Pedi et Nimborios, dans le même style néoclassique. Simi est une ville préservée, elle est donc entretenue et très propre. Les frontons des maisons sont élaborés, les cours sont pavées de galets et les coloris sont inombrables.

Chacun se presse finalement à débarquer tant le charme de l'île a été immédiatement efficace. De nombreuses boutiques, des petits cafés, des restaurants s'étalent sur tout le port. Plusieurs églises et monastère se visitent ainsi que la château des Chevaliers. Plusieurs plages sont accessibles en bateau ou bateau-taxi, dont la plus belle est celle de Saint George Disalonas.

 

Les passagers du Louis Cristal découvrent Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Les passagers du Louis Cristal découvrent Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Arrivée à Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Arrivée à Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Arrivée à Symi

Arrivée à Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Arrivée à Symi

Arrivée à Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Arrivée à Symi

Arrivée à Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Arrivée du Louis Cristal à Symi

Arrivée du Louis Cristal à Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Accostage à Symi

Accostage à Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Symi 

Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Symi

Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Symi 

Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Symi

Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Symi 

Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Eglise à Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Eglise à Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Symi

Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCELe Louis Cristal surplombe les ruelles de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Louis Cristal dans le petit port de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Le Louis Cristal dans le petit port de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Louis Cristal dans le petit port de Symi

Le Louis Cristal dans le petit port de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le petit port de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Le petit port de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le petit port de Symi

Le petit port de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Louis Cristal dans le port de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Le Louis Cristal dans le port de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Louis Cristal dans le port de Symi

Le Louis Cristal dans le port de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Louis Cristal dans le port de Symi

Le Louis Cristal dans le port de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Louis Cristal dans le port de Symi

Le Louis Cristal dans le port de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Louis Cristal dans le port de Symi

Le Louis Cristal dans le port de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Louis Cristal dans le port de Symi

Le Louis Cristal dans le port de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Louis Cristal dans le port de Symi

Le Louis Cristal dans le port de Symi (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

 

Déjà, le paquebot doit quitter cet écrin dans lequel chacun se sentait si bien. Déjà la nuit tombe et la corne de brume résonne fortement plusieurs fois dans cette ville en arc de cercle pour inviter les retardataires à presser le pas. Une fois tout le monde à bord, le navire s’écarte doucement du quai pour faire sa manœuvre. Il s’éloigne doucement en direction de sa prochaine et avant-dernière escale : l’île de Chios.

 

Retour à bord du Louis Cristal alors que la nuit tombe (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE

Retour à bord du Louis Cristal alors que la nuit tombe (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)