Croisières et Voyages
Croisière : La ruée vers la Chine

Actualité

Croisière : La ruée vers la Chine

Croisières et Voyages
Construction Navale

C’était le dernier grand armateur à ne pas avoir encore décidé de positionner un paquebot en Chine. Hier, la compagnie américaine Norwegian Cruise Line a annoncé qu’elle se lançait à son tour sur ce marché porteur. A compter de 2017, NCL positionnera à l’année, au départ de Chine, l’un de ses nouveaux géants du type Breakaway Plus. Longs de 326 mètres pour une jauge de 164.600 GT et dotés de 2100 cabines et suites, ces navires ont été commandés à quatre exemplaires au chantier allemand Meyer Werft de Papenburg. La tête de série, le Norwegian Escape, sera livrée dans une dizaine de jours et baptisée en novembre à Miami, alors que son premier sistership a vu sa construction débuter le mois dernier. C’est ce navire, connu jusqu’ici sous le nom de Norwegian Bliss mais allant finalement être rebaptisé, qui rejoindra la Chine.

Un navire conçu dès le départ pour le marché local

A cet effet, différentes modifications vont être opérées par rapport au Norwegian Escape. Les espaces publics seront en particulier adaptés aux spécificités de la clientèle chinoise, très friande de casino, de boutiques et de spectacles. Les restaurants et leurs cartes, avec environ 25 options de restauration sur les Breakaway Plus, seront également customisés. « Avec ce nouveau navire, Norwegian offrira sans aucun doute à ses clients chinois un produit de qualité supérieure et introduira une nouvelle forme d’innovation et d’excellence sur le marché, avec un niveau inégalé de personnalisation pour le consommateur chinois. (Le navire) répondra parfaitement aux attentes des voyageurs chinois d’aujourd’hui pour une expérience haut de gamme », a expliqué le président de NCL au salon CruiseWorld China, où l’annonce a été faite hier. Afin de soutenir le développement de la compagnie en Chine, Frank del Rio a précisé que NCL allait ouvrir des bureaux commerciaux à Pékin, Shanghai et Hong Kong.

 

Le Costa Serena (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Costa Serena (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Un nouvel El Dorado pour l’industrie de la croisière

Alors que le marché est arrivé à maturité aux Etats-Unis et que l’Europe voit son évolution handicapée par les soubresauts économiques, l’industrie de la croisière considère la Chine comme un relais de croissance majeur. C’est au milieu des années 2000 que les armateurs occidentaux ont commencé à s’intéresser à cette région, seul le groupe asiatique Genting (originaire de Malaisie) via sa filiale Star Cruises opérant alors

Norwegian Cruise Line | Toute l'actualité de la compagnie de croisière NCL