Croisières et Voyages
Croisière : Les retombées économiques continuent de croître en Europe

Actualité

Croisière : Les retombées économiques continuent de croître en Europe

Croisières et Voyages

 

Malgré le contexte économique, les retombées économiques de l’industrie de la croisière en Europe continuent de progression, même si la croissance a ralenti part rapport aux années précédentes. Suivant le rapport que l’Association internationale des compagnies de croisière (CLIA) vient de publier, le secteur a généré quelques 37.9 milliards d’euros pour l’économie européenne, soit 3.3% de mieux qu’en 2011 (qui était en hausse de 9% par rapport à 2010).

En 2012, les dépenses directes des armateurs ont atteint 15.5 milliards de dépenses directes (500 millions de plus qu’en 2011. 6.6 milliards d’euros proviennent de biens et services (avitaillement des paquebots, commissionnement des agents de voyage, assurances, publicité, expertises…) payés par compagnies pour soutenir leurs opérations, un poste en hausse de 3.8% par rapport à 2011.

 

 

Paquebot en achèvement à Saint-Nazaire (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

Paquebot en achèvement à Saint-Nazaire (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

 

 

La construction de paquebots se stabilise

 

 

La construction de nouveaux navires demeure la seconde source d’investissement des armateurs, l’Europe ayant toujours le quasi-monopole de la réalisation de paquebots. Pour 2012, les chantiers ont signé pour 3.9 milliards d’euros de nouvelles commandes, avec pour la première fois depuis 2009 une hausse des dépenses. Même modeste (+0.3%), elle marque la fin de la chute des commandes de navires neufs enregistrée depuis plus de cinq ans, le marché parvenant à se stabiliser, à un niveau néanmoins bien plus bas que celui qui prévalait dans les années 2000. En comptant les livraisons déjà intervenues depuis le début de l’année 2013, les chantiers européens ont actuellement dans leurs carnets de commandes 18 nouveaux navires à construire d’ici 2016 pour une valeur totale d’environ 10 milliards d’euros.

 

 

Les dépenses dans les ports augmentent

 

 

Par ailleurs, selon la CLIA, les dépenses des passagers et des équipages ont atteint l’an dernier 3.6 milliards de dollars, soit une augmentation de 5.5% par rapport à 2011. Une bonne nouvelle puisque la croissance du marché, en nombre de passagers, a été limitée selon les derniers chiffres à 1.3% l’an dernier (6.29 millions de passagers). Hors acheminements, chaque croisiériste a dépensé en moyenne 77 euros dans les ports d’embarquement et 62 euros dans chaque port d’escale au cours de la traversée. Quant aux membres d’équipages, leurs dépenses ont été en moyenne de 21 euros par port et par personne.

 

 

Paquebots au Havre (© : JACQUES THYEBAUT)

Paquebots au Havre (© : JACQUES THYEBAUT)

 

 

326.900 emplois directs et induits

 

 

Les salaires du personnel à terre et des membres d’équipage ont, quant à eux, représenté 1.4 milliard d’euros (+4.1% par rapport à 2011), les compagnies employant 5500 Européens dans leurs sièges et leurs bureaux, ainsi que 55.000 navigants européens.  

Quant à l’impact social des dépenses directes effectuées dans l’industrie européenne, il est estimé à 159.000 emplois (dont 23% pour la construction navale) et 4.76 milliards d’euros de salaires.

L’ensemble des emplois directs et induits par la croisière fut de 326.900 en 2012, contre 315.500 l’année précédente.

 

65 opérateurs et 207 navires

 

On rappellera qu’en 2012, 43 opérateurs basés en Europe y ont exploité 131 navires pour une capacité de 147.000 lits (en base double, soit deux passagers par cabine), auxquels se sont ajoutés 76 autres bateaux (102.000 lits) exploités par 22 compagnies non-européennes (*). La capacité a donc augmenté de 11 navires et 9000 lits par rapport à 2011 (41 compagnies européennes pour 120 navires et 143.000 lits, ainsi que 25 compagnies non-européennes avec 76 navires pour 97.000 lits).

Sur les 6.26 millions d’Européens ayant réservé une croisière l’an dernier (30% du marché mondial), 5.7 millions ont embarqué dans un port européen. Quelques 250 villes portuaires européennes ont accueilli des croisiéristes l’an passé, pour un total de 29.3 millions de passagers (en visites cumulées), en hausse de 4.3% par rapport à 2011.  

Croisières maritimes et fluviales | Actualités du secteur