Croisières et Voyages
Croisière : Mise sur cale de l'Emerald Princess

Actualité

Croisière : Mise sur cale de l'Emerald Princess

Croisières et Voyages

La construction de paquebots se poursuit à un rythme soutenu dans les chantiers italiens Fincantieri. Alors que la cheminée du Costa Concordia (112.000 tonnes) a été posée cet été et que la réalisation du Carnival Freedom et du Victoria (Cunard) se poursuit, la journée d'hier a été marquée par la naissance d'un nouveau géant. La quille du troisième paquebot de la classe Carribean Princess a été posée aux chantiers de Monfalcone. Ce navire, construit pour la compagnie Princess Cruises (Groupe Carnival) doit être livré à l’été 2007. Long de 280 mètres pour 35,40 de large, il déplacera 113.000 tjb et sera capable de transporter 3100 passagers et 1200 membres d’équipage.
Côté logements, les Carribean Princess sont des navires de 1550 cabines dont 880 dotées d’un balcon. Les espaces collectifs, qui s’étalent sur 14 ponts, comprennent sept restaurants, de nombreux bars et lounges, trois salles de spectacles, un cinéma, un casino et une discothèque. A noter que le navire sera équipé d’un cybercafé, d’un centre de remise en forme et de quatre piscines.
Le marché de la croisière connaissant un rajeunissement sensible de la clientèle, l’Emerald Princess disposera, comme tous les paquebots actuellement construits, d’un club pour enfants et adolescents. Le programme de cette série de navires, agrandissement des Grand Princess (109.000 tjb) est désormais bien avancé. Le Carribean Princess a été livré l’année dernière et le Crown Princess est sur cale depuis juin dernier. Le chantier italien a déjà réalisé 9 paquebots pour Princess Cruises. La compagnie arme actuellement 15 navires pour une capacité d’accueil de près de 30.000 lits.

Soucis de propulsion sur le Grand Princess

Toujours à propos de Princess Cruises, à noter que le paquebot Grand Princess, qui opère en ce moment en Méditerranée et en Adriatique, a été victime cette semaine d'une avarie de propulsion. Selon la compagnie, les techniciens n'ont pas été capables de rectifier totalement les problèmes recontrés sur l'un des moteurs. Ils avaient tenté d'y remédier lors de l'escale du navire à Venise, le week-end dernier. En conséquence, le Grand Princess navigue à vitesse réduite cette semaine et plusieurs escales ont été plus rapides que prévu, notamment à Dubrovnik, Corfou et Mykonos. Princess espère solutionner ce problème à la fin de cette longue traversée de deux semaines. Le paquebot arrivera le 23 septembre à Civitavecchia.