Croisières et Voyages
Croisières de France exploitera le paquebot Horizon à partir de 2012

Actualité

Croisières de France exploitera le paquebot Horizon à partir de 2012

Croisières et Voyages

C'est finalement l'ancien Horizon de Celebrity Cruises qui va remplacer le paquebot Bleu de France, exploité par CDF - Croisières de France depuis le printemps 2008. La compagnie a officiellement annoncé la nouvelle hier, en même temps qu'elle confirmait la vente du BdF. Actuellement chez Pullmantur (maison-mère de CDF) où il navigue sous le nom de Pacific Dream, le navire subira un arrêt technique au cours duquel il sera mis aux couleurs de la compagnie française. Le chantier comprendra aussi une réfection des cabines, la mise en place d'une signalétique en Français et l'aménagement de certains espaces publics, notamment pour garder le côté « intimiste » du Bleu de France (des canapés doivent par exemple être installés dans les coursives). « Nous souhaitons garder l'esprit des traversées à la française qui font le succès de Croisières de France. Ce navire sera vraiment dédié aux clients francophones. Comme sur le Bleu de France, les personnels parleront Français, les annonces seront en Français, de même que les chaînes de télévisions, et nous conserveront un chef français à bord pour maintenir la qualité de la gastronomie », explique Antoine Lacarrière, directeur général de CDF Croisières de France. Livré en 1990 par les chantiers allemands Meyer Werft, l'ex-Horizon a été exploité jusqu'en 2006 au sein de la compagnie américaine Celebrity Cruises (qui fait partie comme Pullmantur du groupe Royal Caribbean). Long de 207 mètres pour une jauge de 46.800 tonneaux, le navire peut accueillir 1440 passagers en base double. D'abord versé sous le nom d'Island Star, à l'été 2006, à Island Cruises, filiale de Royal Carribean, le paquebot a ensuite été transféré chez Pullmantur.

Le Bleu de France  (© : CDF - CROISIERES DE FRANCE)
Le Bleu de France (© : CDF - CROISIERES DE FRANCE)

Plus gros que le Bleu de France

L'arrivée de l'Horizon va constituer un cap important pour CDF. La compagnie connaît déjà ce bateau, pour y avoir commercialisé des croisières aux Antilles pendant l'hiver 2008/2009. Mais, à l'époque, le Pacific Dream était aux deux tiers rempli par des clients espagnols de Pullmantur. A compter d'avril 2012, la compagnie française devra remplir seule ce paquebot, dont les capacités sont plus importantes que celles du Bleu de France. Le futur navire de CDF compte en effet 721 cabines, contre 374 pour son prédécesseur. Afin de maintenir la qualité de service et celle de la nourriture servie à bord, la compagnie tricolore va, d'abord, pouvoir compter sur des frais d'exploitation moins élevés que sur son actuel bateau, jouant notamment sur les économies d'échelle et une propulsion moins gourmande. Ensuite, la compagnie va bénéficier d'un nombre plus important de cabines extérieures (80% avec une vue mer) et surtout de balcons plus nombreux, soit 68 sur l'Horizon contre seulement 6 sur le Bleu de France. Cette configuration va donc lui permettre de commercialiser plus de cabines haut de gamme et, à l'inverse, de proposer des tarifs plus attractifs sur les catégories les moins élevées. Les prix d'appel des croisières proposées par CDF devraient, ainsi, baisser de 15 à 20%. L'opérateur pourra donc élargir sa clientèle et, notamment, répondre aux demandes croissantes de familles. « Nous aurons le même positionnement mais ce nouveau navire nous permettra de toucher à la fois des budgets plus contraints et aussi des portefeuilles un peu plus remplis ».

Le Pacific Dream  (© : MER ET MARINE - ERIC HOURI)
Le Pacific Dream (© : MER ET MARINE - ERIC HOURI)

Un navire plus moderne et mieux équipé

Très beau petit navire, le Bleu de France a su, malgré son âge, se faire une réputation et construire à son bord une ambiance vraiment agréable. C'est cet esprit que CDF souhaite conserver, tout en bénéficiant des atouts d'un bateau plus moderne. Doté d'un restaurant, de deux cafés, de quatre bars et d'une discothèque, l'Horizon proposera des équipements dont son aîné est dépourvu, comme une véritable salle de spectacle (sur deux niveaux) et un casino. Les passagers disposeront toujours d'un Spa, ainsi que d'une grande piscine surplombant la mer et entourée de jacuzzis. Il y a également, à bord, un solarium sur deux étages et un espace scénique extérieur, des terrasses découvertes pour déjeuner au Grill ou au Buffet Panorama. Les passagers apprécieront aussi la présence d'une véritable salle de sport avec vue sur la mer, qui ne fera pas regretter le micro-espace de ce type installé sur le Bleu de France.

Le Pacific Dream  (© : MER ET MARINE - ERIC HOURI)
Le Pacific Dream (© : MER ET MARINE - ERIC HOURI)

Un objectif de 60.000 passagers en 2012

Avec un taux de remplissage de 100% pour la saison d'été 2010, un nombre de passagers en constante évolution (+25% durant l'été 2010) et un taux de satisfaction clients toujours aussi élevé (92%), CDF Croisières de France confirme sa place au sein du marché hexagonal de la croisière. L'augmentation de ses capacités d'accueil, avec l'arrivée de l'Horizon, permet à la compagnie d'ambitionner les 60.000 passagers en 2012 (contre environ 35.000 cette année), ce qui la placerait au troisième rang du marché français derrière Costa et MSC. Les objectifs de CDF pourraient même être plus élevés, la compagnie travaillant sur des offres complémentaires à celles prévues sur l'Horizon. Comme le Bleu de France, le navire sera exploité entre avril et novembre sur des traversées en Méditerranée au départ de Marseille. La compagnie devrait proposer de nouveaux itinéraires et continuera d'enrichir son catalogue d'excursions adaptées au public français, mêlant à la fois farniente et découvertes culturelles. L'arrivée de l'Horizon constitue, en tous cas, un beau challenge pour CDF, qui doit parvenir à doubler sa clientèle en deux ans. Mais ce défi ne fait pas peur à Antoine Lacarrière. « Nous ne nous posons pas en concurrents de Costa ou MSC. Le potentiel de croissance de la croisière en France est tel que je suis persuadé qu'il y a de la place pour que chacun puisse se développer. Cette année, nous devrions terminer sur 400.000 passagers pour l'Hexagone et on peut raisonnablement penser que ce chiffre doublera dans les cinq ans ».
____________________________________________

- Voir notre reportage sur le Pacific Dream

CDF Croisières de France