Croisières et Voyages
Croisières de France/Pullmantur : Embarquements à Toulon en 2017

Actualité

Croisières de France/Pullmantur : Embarquements à Toulon en 2017

Croisières et Voyages

Suite à sa reprise par le fonds d’investissement Springwater Capital, qui a racheté 51% de ses parts à l’armateur américain RCCL, le groupe Pullmantur et sa filiale Croisières de France se réorganisent. La programmation de CDF va, notamment, connaitre d’importantes évolutions l’an prochain. La compagnie, présente à Marseille depuis sa création en 2008, va cesser ses embarquements dans la cité phocéenne. C’est Toulon qui sera l’an prochain sa tête de pont dans le sud de la France. Le paquebot Sovereign de Pullmantur, qui sera adapté pour accueillir des passagers français en plus des espagnols, y sera positionné pour des croisières en Méditerranée occidentale, son second port d’embarquement étant Barcelone. D’autres itinéraires, dont des traversées plus longues vers les îles grecques, sont également prévus.

Pour l’Europe du nord, les embarquements à Calais devraient également cesser. CDF commercialisera, qui n'aura par conséquent plus de bateau en propre au départ de France, commercialisera son produit sur un navire de Pullmantur, le Monarch, avec des embarquements à Bergen et Rostock (vols charters prévus) pour des croisières vers les fjords norvégiens et la Baltique.

En hiver, comme nous l’avions déjà annoncé, CDF ne propose désormais plus d’embarquement en Martinique et Guadeloupe. Pullmantur, qui est comme d’autres compagnies toujours confrontée à la problématique de la délivrance de visas dans les Antilles françaises pour certaines nationalités parmi ses passagers, a décidé de ne plus faire escale à Fort-de-France et Pointe-à-Pitre. Le Zenith proposera à partir de cet hiver des départs de Saint-Domingue et Saint-Martin (alternative d’embarquement pour les Français des Antilles), avec des escales à La Romana, Antigua, Sainte-Lucie, la Barbade et Grenade.

Quant à L’Horizon, navire amiral de Croisières de France depuis 2012, on ne connait toujours pas son devenir. Sa vente ou son transfert chez Royal Caribbean (il est propriété de RCCL comme le Monarch, le Soverign et le Zenith) pour être exploité à Cuba comme l’Empress ont  été évoqués ces derniers mois. Toutefois, rien n’a encore été officialisé. 

 

CDF Croisières de France