Croisières et Voyages
Crystal Cruises commande un navire d’expédition chez Lloyd Werft

Actualité

Crystal Cruises commande un navire d’expédition chez Lloyd Werft

Croisières et Voyages
Construction Navale

La compagnie américaine Crystal Cruises a profité de l’ouverture de la Convention internationale de la croisière à Miami pour annoncer hier la commande d’un grand navire d’expédition de luxe. Long de 183 mètres et affichant une jauge de 25.000 GT, ce navire, qui tient plus du méga-yacht que du bateau de croisière, accueillera seulement 200 passagers dans le plus grand confort. Livrable en août 2018, le futur Crystal Endeavour doit voir sa construction débuter dès le mois d’avril en Allemagne. C’est en effet Lloyd Werft, regroupant désormais les quatre chantiers - Bremerhaven, Wismar, Warnemünde et Stralsund - acquis par le groupe asiatique Genting (maison-mère de Crystal Cruises), qui a sans surprise été retenu pour mener à bien ce projet. Le projet avait d’ailleurs, sans nul doute, été acté en secret depuis un moment, des rumeurs sur la commande d’un grand yacht d’expédition ayant émergé autour de Nordic Yards (Wismar, Warnemünde et Stralsund) avant son rachat par Genting début mars.

 

Futur paquebot de 100.000 GT de Crystal (© : CRYSTAL CRUISES)

Futur paquebot de 100.000 GT de Crystal (© : CRYSTAL CRUISES) 

 

10 navires en commande pour Genting

Chez Lloyd Werft, on indique que le nombre de navires notifiés par le groupe asiatique est passé à 10, mais lorsqu’on lui demande, le constructeur allemand ne souhaite pas communiquer le détail de son carnet de commandes. Que sait-on déjà ? D’abord, trois paquebots de luxe de 100.000 GT et 1000 passagers (Executive Class) destinés à Crystal Cruises ont été commandés à Lloyd Werft, qui doit livrer la tête de série fin 2018. D’ici là, les chantiers allemands livreront l’an prochain, pour le même client, quatre navires fluviaux de 84 à 110 passagers. Cela fait donc un total de 7 unités, et donc de 8 avec le Crystal Endeavour. Sauf si l’on ajoute la réfection du Crystal Mozart, unité d’occasion avec laquelle Crystal Cruises débutera son activité fluviale cette année, ainsi que le projet de reconstruction du vieux liner américain SS United States, il manque donc deux bateaux.

 

Futur navire fluvial (© : CRYSTAL CRUISES)

Futur navire fluvial (© : CRYSTAL CRUISES) 

 

Le différentiel concernerait alors soit des options, soit des projets différents pour les autres filiales de Genting, sachant que le groupe asiatique n’a de toute façon pas caché son intention de lancer de nouveaux investissements pour Star Cruises et sa nouvelle marque, Dream Cruises, dont les deux premiers paquebots (151.300 GT et 3300 passagers), les Genting Dream et World Dream, sont en construction chez Meyer Werft à Papenburg en vue d’une mise en service fin 2017 et début 2017. Il y a tout à parier que les prochains navires de Dream Cruises seront construits par Meyer Werft, de même que ceux de Star Cruises. C’est d’ailleurs précisément pour cette raison que Genting, en plus de Bremerhaven, a acquis les trois chantiers de Nordic Yards, dont Wismar, qui dispose d’une forme couverte de 340 mètres de long pour 67 mètres de large.

 

Le Crystal Esprit (© : CRYSTAL CRUISES)

Le Crystal Esprit (© : CRYSTAL CRUISES) 

 

Développer les croisières d’expédition de luxe

Pour en revenir au navire dont la commande a été annoncée hier, Crystal Cruises confirme donc sa volonté de se développer sur les croisières d’expédition de luxe, alliant standards très haut de gamme, voyages actifs et destinations uniques. Un nouveau segment qu’elle a inauguré en décembre 2015 avec le Crustal Esprit (ex-Megastar Taurus de Star Cruises), petit navire de 85 mètres et 64 passagers en service depuis 1991 et sérieusement rénové pour cette nouvelle vie. « Avec le Crystal Esprit, nous avons découvert qu’il y avait beaucoup de clients, jeunes et moins jeunes, qui aiment les sports nautiques et la découverte d’îles éloignées, et que les intérêts des voyageurs dans le secteur du luxe varient de plus en plus, ce qui nous conduit à élargir notre gamme de voyages. Le Crystal Endeavour répondra aux attentes d’un public particulièrement exigent, qui valorise le confort et le service du luxe aussi bien que les aventures qui marquent une vie », explique Edie Rodriguez, présidente de Crystal Cruises.

 

Le mini-sous-marin du Crystal Esprit (© : CRYSTAL CRUISES)

Le mini-sous-marin du Crystal Esprit (© : CRYSTAL CRUISES) 

 

Conçu pour les zones polaires et tropicales

Nommé en hommage au HMS Endeavour, frégate à bord de laquelle l’explorateur britannique James Cook découvrit l’Australie et la Nouvelle-Zélande il y a 250 ans, le nouveau navire est conçu pour naviguer en Arctique, en Antarctique et dans les régions tropicales, sans oublier des destinations plus classiques, comme la Méditerranée. Répondant au nouveau standard Polar Class 6, le Crystal Endeavour pourra évoluer dans les eaux polaires. Il sera doté d’un système de positionnement dynamique lui permettant d’éviter de jeter l’ancre dans des zones protégées tout en pouvant tenir un mouillage grâce à l’action combinée de ses propulseurs.

Sous-marins et hélicoptères

Ce système sera également très utile pour la mise en œuvre du robot sous-marin qu’embarquera le navire. Ce ROV (Remote Operated Vehicle) sera utilisé pour permettre aux passagers de découvrir des épaves gisant par grands fonds. Le Crystal Endeavour sera également doté de deux sous-marins habités d’une capacité de 7 places, permettant cette fois aux passagers de s’immerger sous la mer et de découvrir au plus près la faune et les fonds marins. S’y ajouteront des scooters sous-marins (SEABOB), des jet-skis, des équipements pour la plongée, la pêche et autres jeux nautiques. On notera aussi la présence d’un caisson de décompression et d’une annexe de support de plongée. Les moyens nautiques comprendront, pour les excursions, 7 grands semi-rigides dotés d’une propulsion électrique.

Par ailleurs, le navire mettra en œuvre deux hélicoptères afin de proposer aux passagers des vues aériennes et des excursions plus loin dans les terres ou vers des sites peu accessibles.  

 

Le futur Crystal Endeavour (© : CRYSTAL CRUISES)

Le futur Crystal Endeavour (© : CRYSTAL CRUISES) 

 

100 suites de 37 à 150 m²

Côté aménagements intérieurs, le Crystal Endeavour posera de 100 suites (toutes extérieures et disposant d’un service de majordome) d’une surface de 37m² pour les plus petites à 150 m² (auxquels s’ajouteront 140 m² de terrasses) pour les deux gigantesques suites de l’armateur, qui disposeront notamment de trois chambres, un jardin extérieur avec bain à remous, ainsi qu’un Spa privé avec espace fitness, salle de massage et hammam. « Le Crystal Endeavour va atteindre un nouveau cap en matière de voyages d’expédition de luxe. Nous avons prouvé à maintes reprises que Crystal était une compagnie pionnière dans les croisières de luxe et ce méga-yacht va complètement rebattre les cartes du jeu en offrant aux voyageurs des possibilités pratiquement illimitées », affirme Edie Rodriguez.

Espaces publics

Armé par 200 personnes, soit un membre d’équipage par passager, le navire offrira un service des plus élevés et disposera de somptueux et spacieux espaces publics. Il y aura à bord six options de restauration, des bars, un grand salon d’observation panoramique offrant une vue à 270 degrés, un centre de bien-être de plus de 900 m², une piscine au fond escamotable pouvant être transformée en piste de danse ou buffet, ainsi qu’un théâtre de 200 places, un cinéma, un centre informatique, des salles de lecture et de jeux…

Après la décision de la compagnie américaine Scenic de se lancer sur les croisières d’expédition avec un à deux méga-yachts d’expédition de 166 mètres et 114 suites, Crystal Cruises prend donc le même chemin et entend bien s’imposer sur ce segment très porteur. Grâce au soutien financier de Genting et à sa réputation dans le secteur du luxe, où elle est considérée comme proposant l’un des meilleurs produits au monde, la compagnie réunit toutes les conditions pour percer sur ce marché. Avec probablement, en ligne de mire, d’autres commandes afin de développer une flotte spécialisée. 

Crystal Cruises | Toute l'actualité de la croisière Croisières maritimes et fluviales | Actualités du secteur Lloyd-Werft