Défense
Cyclone Debbie : La marine australienne mobilise le Choules

Actualité

Cyclone Debbie : La marine australienne mobilise le Choules

Défense

Le transport de chalands de débarquement HMAS Choules est mobilisé par la marine australienne afin de pouvoir appuyer les opérations d’aide aux populations après le passage de Debbie. Ce cyclone, le plus puissant auquel l’Australie fait face depuis six ans, a frappé hier les côtes de l’Etat du Queensland, au nord-ouest du pays. Alors que les rafales jusqu’à 270 km/h ont été enregistrées, des milliers de personnes ont été évacuées et d’importants dégâts sont signalés.

Assurant actuellement l’alerte que la Royal Australian Navy tient en permanence en cas de catastrophe naturelle, le HMAS Choules est en route pour Brisbane, a annoncé hier la RAN, qui précise qu’il va embarquer du matériel d’urgence pour contribuer si nécessaire aux opérations de soutien dans le nord du Queensland. Le Choules (ex-Largs Bay ) est un ancien TCD auxiliaire britannique, mis en service en 2007 et racheté par l'Australie en 2011, précisément pour renforcer ses moyens de soutien aux populations après des aléas climatiques. Long de 176.6 mètres pour une largeur de 26.4 mètres et un déplacement de plus de 16.000 tonnes en charge, il peut embarquer des dizaines de véhicules, du fret et près de 500 personnes en plus de son équipage (158 marins). Le bâtiment est doté d'un radier pouvant accueillir des embarcations, dont un chaland de débarquement de 23 mètres. Doté d'importants moyens de manutention, il dispose d'une plateforme pouvant accueillir 2 hélicoptères mais il n'y a pas de hangar. 

 

Problèmes de propulsion sur les nouveaux LHD

Alors que certains media locaux ont critiqué l’indisponibilité des nouveaux porte-hélicoptères d’assaut (LHD) australiens, les HMAS Canberra et HMAS Adelaide, l’état-major de la marine a confirmé que les deux bâtiments rencontraient des problèmes sur leur système propulsif. Mais il a aussi rappelé que ces nouvelles unités sont encore en phase de test et d’évaluation opérationnelle, donc qu’elles ne sont pas encore en service et par conséquent mobilisables dans une opération pour laquelle le Choules est justement disponible.

La RAN précise qu’à l’issue d’un important exercice avec des moyens aériens de la marine et des forces terrestres, un problème sur la propulsion du Camberra était survenu. Le bâtiment a rejoint Sydney où les inspections sont en cours. Par précaution, les systèmes de son sistership ont été vérifiés et il s’est avéré que le même problème était en train d’apparaître. La marine explique que le souci a été identifié et des mesures vont être prises pour le solutionner,  affirmant toutefois qu’il est trop tôt pour dire combien de temps dureront les réparations.

 

Marine australienne