Construction Navale
Damen : Assemblage de la corvette SIGMA mexicaine

Actualité

Damen : Assemblage de la corvette SIGMA mexicaine

Construction Navale

Ce sera le bâtiment militaire le plus moderne de la Marine mexicaine. Cette dernière fait actuellement construire, via sa Direction générale de la construction navale et le groupe Damen un patrulla oceánica de largo alcance (POLA). Ce patrouilleur océanique sera particulièrement puissant pour le rôle qui sera le sien, puisqu’il est basé sur le design de la corvette hollandaise SIGMA 10514. La construction a débuté en août 2017 par la réalisation de différents modules de coques aux Pays-Bas et au Mexique. Le navire est en effet réalisé en coopération entre les arsenaux mexicains et les chantiers de Damen.

 

Les morceaux de coques réunis en cale sèche (© DAMEN)

Les morceaux de coques réunis en cale sèche (© DAMEN)

 

La famille de corvettes et de frégates Sigma de Damen est conçue pour être modulaire. De fait, deux modules sont réalisés à Vlissingen et quatre autres au Mexique. L’assemblage des premiers modules est terminé. Le premier module construit aux Pays-Bas (où se sont rendues des équipes mexicaines) est arrivé dans le pays d’Amérique latine. Il a été assemblé avec deux autres modules réalisés localement au chantier de Salina Cruz. Damen indique que 15 mois après la signature du contrat, les trois modules formant la coque sont désormais assemblés en cale sèche. Ils vont maintenant pouvoir recevoir les trois autres ensembles qui formeront les superstructures du bateau. La mise en service du POLA est prévue pour 2019.

 

La corvette SIGMA de DAMEN a été vendue au Maroc et à l'Indonésie (© DAMEN)

La corvette SIGMA de DAMEN a été vendue au Maroc et à l'Indonésie (© DAMEN)

 

Issu de la classe SIGMA 10514, le POLA aura des dimensions impressionnantes pour un patrouilleur. Il sera de fait plus proche d’une corvette même si ses missions seront principalement la défense de la zone économique exclusive du Mexique, la lutte contre le banditisme, la défense d’installations stratégiques et les opérations humanitaires. Il mesurera 107 mètres de long pour 14 de large et déplacera 2570 tonnes. Sa propulsion sera de type Combined diesel-electric and diesel-mechanical (CODED). La vitesse maximale sera de 27 nœuds et l’autonomie de plus de 20 jours en mer (5000 nautiques à 14 nœuds). Il doit embarquer 122 hommes et femmes d’équipage.

L’armement prévu pour le POLA est proche de celui des LCS américains. Il doit comprendre à terme un canon Bofors de 57 mm, un canon de 25 mm des missiles antinavires RGM-84L Harpoon Block II, un système surface-air Sea RAM et des torpilles américaines Mk 54 Mod 0 lancées à partir de deux lanceurs triples. Le navire sera aussi équipé d’un radar Thales SMART-S MK2. Pour l’instant le Mexique n’a commandé qu’un exemplaire de la frégate, mais pourrait être amené dans le futur à acquérir d’autres unités pour remplacer ses anciens bâtiments.

À noter que le Mexique est déjà un important client de Damen puisque le groupe néerlandais a fait construire à l’arsenal Astimar 1 de Tampico, dix patrouilleurs Stan Patrol 4207 (appelé localement classe Tenochtitlan). Longs de 42.8 mètres pour une largeur de 7.1 mètres, les Stan Patrol 4207 sont mis en oeuvre par 16 marins et peuvent atteindre la vitesse de 30 nœuds. Ils disposent à l’arrière d’une rampe pour la mise à l’eau d’une embarcation rapide, l’armement comprenant deux mitrailleuses de 12.7mm.

 

Le Tenochtitlan, du type Stan Patrol 4207 (© DAMEN)

Le Tenochtitlan, du type Stan Patrol 4207 (© DAMEN)

 

Damen a aussi vendu en 2014 un bâtiment de soutien du type FCS 5009. Ce dernier, le Isla María Madre, est dérivé des navires de ravitaillement et de transport de personnel (Fast Crew Supplier) conçus par Damen pour le secteur offshore. Long de 53 mètres, il dispose d’un module complémentaire pour accroître la capacité de transport de personnel, qui peut atteindre 145 passagers, en plus des 17 membres d’équipage. Dotée d’une grue pour permettre des manutentions autonomes, la plage arrière peut servir au stockage de matériel, dont des conteneurs. Équipé de quatre moteurs diesels Caterpillar 3512C, le FCS mexicain peut atteindre la vitesse de 21 nœuds. Il a été réalisé par l’arsenal Astimar 6 de Guaymas avec l'aide technique de Damen.  

 

Le navire de soutien Isla María Madre (© GOUVERNEMENT MEXICAIN)

Le navire de soutien Isla María Madre (© GOUVERNEMENT MEXICAIN)

Damen