Défense
Damen met sur cale le futur JSS de la marine néerlandaise

Actualité

Damen met sur cale le futur JSS de la marine néerlandaise

Défense

Le nouveau bâtiment logistique de la marine néerlandaise a été mis sur cale le 7 juin sur le site Damen de Galati. Le chantier, supervisé par Damen Schelde Naval Shipbuilding, verra la réalisation de la coque en Roumanie puis son transfert à Flessingue, aux Pays-Bas, où DSNS procèdera à son achèvement et à la mise au point des différents systèmes. Livrable à l'été 2014, le futur Karel Doorman est connu sous le nom de Joint logistic Support Ship (JSS). Long de 205 mètres pour une largeur de 30 mètres, il affichera un déplacement de 28.000 tonnes en charge. Son équipage sera de 180 marins et il pourra embarquer 120 passagers supplémentaires. L'originalité du JSS réside dans le fait qu'il s'agit à la fois d'un pétrolier-ravitailleur et d'un navire de transport. A cet effet, il dispose de deux bras permettant de ravitailler à la mer, simultanément, deux unités par le travers. La capacité d'emport sera de 8000 m3 de combustible, plus de 1000 m3 de carburant aviation, 450 m3 d'eau potable et 400 tonnes de munitions. Doté d'une grue de 40 tonnes, le Karel Doorman servira aussi au transport d'hommes et de matériels. Il disposera, ainsi, de 2000 mètres linéaires de garages et d'une porte arrière. Le transfert des véhicules se fera à quai ou via des engins de débarquement. Une plateforme permettra la mise en oeuvre de deux hélicoptères du type Chinook et un hangar pourra abriter six appareils. Le Karel Doorman comptera par ailleurs des installations hospitalières.
L'armement, consacré à l'autodéfense du navire, sera composé de deux systèmes multitubes Goalkeeper, deux canons télé-opérés de 30mm et quatre canons de petit calibre. Côté électronique, le bâtiment sera doté d'un mât intégré fourni par Thales. L'I-Mast 400 regroupera une cinquantaine d'antennes dédiées à la surveillance, aux communications et à la navigation (notamment les radars SMILE et APAR).
Enfin, côté propulsion, Converteam fournira deux moteurs asynchrones à vitesse lente, de 8900 kW chacun, ainsi que les systèmes d'entraînement des propulseurs d'étrave et les équipements de production, distribution et gestion de l'énergie électrique. La vitesse du Karel Doorman pourra atteindre 18 noeuds.

Damen | Toute l'actualité du constructeur naval néerlandais