Disp POPIN non abonne!
Construction Navale
Damen poursuit seul sur le secteur de la croisière

Actualité

Damen poursuit seul sur le secteur de la croisière

Construction Navale
Croisières et Voyages

Avec une première commande en poche, le groupe néerlandais Damen, qui a mis fin en février à son alliance avec l’Italien T. Mariotti, poursuit seul l’aventure sur le marché des navires de croisière. Pour développer une capacité de construction de paquebots de différentes tailles, sa branche Damen Cruise compte s’appuyer sur le grand chantier roumain de Mangalia, dont le groupe a pris le contrôle en 2018. Une activité qui va débuter avec un navire d’expédition de luxe dont Damen a récemment enregistré la commande auprès d’un armateur dont le nom devrait être prochainement dévoilé.

 

Le chantier de Mangalia, en Roumanie (© DAMEN)

Le chantier de Mangalia, en Roumanie (© DAMEN)

 

Mangalia dispose de 1590 mètres de quai d’armement et trois formes de construction, la plus petite mesurant 302x48 mètres et la plus grande 360x60 mètres. Des capacités importantes qui pourraient permettre à Damen de viser, au-delà des unités d’expédition, la réalisation de paquebots de moyenne et grande tailles, type de bateaux sur lesquels il a déjà des activités de maintenance et de refonte, notamment dans ses chantiers aux Pays-Bas et en France (Brest).

 

Le paquebot Queen Elizabeth en refit à Brest fin 2018 (© DAMEN)

Le paquebot Queen Elizabeth en refit à Brest fin 2018 (© DAMEN)

 

Il faudra pour cela développer un outil industriel adapté et former le réseau de sous-traitants spécialisés. Ce qui ne semble pas faire peur au géant néerlandais de la construction navale. On se rappelle qu’il était initialement en lice pour reprendre les chantiers français de Saint-Nazaire avant que le consortium formé avec les armateurs RCCL et MSC éclate fin 2016, quelques jours seulement avant la remise des offres auprès du tribunal de Séoul en charge de la vente des actifs du groupe sud-coréen STX Offshore & Shipbuilding. Un coup de théâtre qui avait laissé l’Italien Fincantieri seul en course.

Damen affirme en tous cas nourrir de grandes ambitions dans le secteur de la croisière, sur lequel la saturation des capacités de production des chantiers historiquement positionnés sur ce marché peut aussi constituer actuellement de belles opportunités.

Quant à l'Italien T. Mariotti, il va poursuivre de son côté au travers d'une nouvelle alliance, cette fois avec son compatriote Fincantieri, notamment sur le projet des nouveaux navires de Seabourn. 

 

Damen