Défense
Dassault : Accord conclu avec l'Etat pour monter au capital de Thales

Actualité

Dassault : Accord conclu avec l'Etat pour monter au capital de Thales

Défense

Le groupe aéronautique français a annoncé vendredi avoir signé un accord définitif en vue d'acquérir les 20.8% du capital de Thales détenus par Alcatel-Lucent. Cette participation s'ajoutera aux 5.1% que possède déjà le Groupe Industriel Marcel Dassault dans l'électronicien. « A la suite de l'autorisation du Ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi, et de la décision de l'AMF concluant que l'opération ne donnait pas lieu à offre publique obligatoire, l'Etat et Dassault Aviation ont conclu, en vue de l'entrée de Dassault Aviation au capital de Thales en remplacement d'Alcatel-Lucent, un accord permettant à Dassault Aviation de se substituer à Alcatel-Lucent aux côtés de l'Etat comme actionnaire industriel de référence de Thales. Les relations entre l'Etat et Dassault Aviation seront régies par un pacte d'actionnaires sensiblement identique à celui liant actuellement l'Etat et Alcatel-Lucent, dans le cadre duquel l'Etat reste prédominant par rapport à Dassault Aviation », souligne l'avionneur français. Second actionnaire de Thales, avec 25.9% des parts, le groupe de Serge Dassault détiendra, avec l'Etat, 53% du capital et 61% des droits de Thales, « assurant ainsi au groupe une base actionnariale stable et reposant sur une vision de long terme. Cette opération permettra aux deux sociétés de renforcer leur excellence dans les activités systèmes et de haute technologie ».
L'Etat et le groupe aéronautique se sont également accordés en vue de permettre à Thales d'augmenter sa participation dans DCNS. Le groupe naval est né en 2007 de la fusion des anciens arsenaux (ex-Direction des Constructions Navales) et des actifs navals français de Thales, hors équipements. A l'occasion de l'aboutissement de ce projet, baptisé Convergence, l'électronicien avait acquis 25% du nouvel ensemble, avec possibilité de porter sa participation à 35%. Le renforcement de Dassault dans Thales ne semble pas devoir remettre en cause la montée de l'électronicien dans DCNS. « L'Etat et Dassault Aviation continueront également à soutenir Thales dans son projet d'accroissement à 35% de sa participation au capital de DCNS. La réalisation de l'opération, prévue pour le printemps 2009, est notamment soumise à l'obtention des autorisations des différentes autorités administratives dont celles relatives au contrôle des concentrations », précise l'avionneur.

Thales