Défense

Fil info

Dassault Aviation publie ses résultats pour 2016

Défense

Le Conseil d'Administration, réuni la veille sous la présidence de Mon-sieur Éric TRAPPIER, a arrêté les comptes 2016. Ces comptes consolidés ont été certifiés par les Commis-saires aux Comptes qui ont formulé une opinion sans réserve.

Éric TRAPPIER, Président-Directeur Général de Dassault Aviation a déclaré :

« L’année 2016 a vu la célébration de notre centenaire et a été l'occasion de rappeler l'ADN de notre Socié-té : la passion de l'aéronautique, la dualité civile et militaire, la recherche de l'innovation technologique, la saine gestion afin d’assurer la santé financière de la Société tout en investissant dans l’avenir, l'actionnariat et l'esprit familial, le travail en équipe, la réactivité, la ténacité, sans oublier le facteur chance, symbolisé par le trèfle de notre logo.

 

 

2016 restera marquée par deux évènements majeurs :

- un nouveau succès du RAFALE avec la vente de 36 RAFALE à l’Inde,

- la première livraison d’un FALCON 8X, le 5 octobre 2016, faisant suite à sa certification en juin 2016 par l’EASA et la FAA, et à une campagne d’essais autour du monde particulièrement réussie qui a démontré la maturité de notre nouveau vaisseau amiral.

Par ailleurs, les valeurs de Dassault Aviation ont été consacrées par l’obtention en 2016 du Grand Prix Randstad Award de l'entreprise française la plus attractive toutes catégories confondues, suivie début 2017 par l’élection de la Société en tant que « meilleur employeur de France », toutes catégories confondues, par l’institut Statista pour le magazine économique Capital.

Malgré ces succès et cette fierté collective, l’année 2016 aura également été marquée par l’incertitude géo-politique et économique mondiale ancrant le marché de l’aviation d’affaires, déjà difficile en 2015, dans une morosité accrue, et un contexte de guerre des prix intense.

Concernant l’aviation d’affaires, au-delà de la première livraison d’un FALCON 8X, le 5 octobre 2016, l’année 2016 a été marquée par :

- 21 FALCON commandés (y compris 12 FALCON 5X annulés, conséquence du retard de Safran Aircraft Engines sur le moteur SilverCrest) contre 25 FALCON commandés (y compris 20 FALCON Netjets annulés) en 2015,

- 49 FALCON livrés contre 55 en 2015, en ligne avec notre prévision de 50 livraisons,

- après l’annonce par Safran Aircraft Engines de son calendrier de rattrapage du développement du moteur SilverCrest (décalage de la livraison du 1er moteur complet de fin 2013 à début 2018), l’établissement d’un nouveau calendrier du programme FALCON 5X conduisant à un report des premières livraisons clients de fin 2017 à début 2020. Les modifications du moteur sont en cours de développement. Le 1er moteur avec toutes les corrections sera testé en 2017 par Safran au sol et en vol sur avion banc d’essais au préalable de la campagne d’intégration en 2018,

- la commande d’un 3ème FALCON 2000 de SURveillance MARitime par les garde-côtes japonais.

En ce qui concerne nos avions militaires, l’année 2016 a aussi donné lieu à :

- la signature d’un contrat d’offset simultanée à la signature et l’entrée en vigueur du contrat de vente de 36 RAFALE Inde,

- la livraison de 6 RAFALE à la France et 3 RAFALE à l’Égypte conformément à nos prévisions,

- la livraison de 2 RAFALE Marine France rétrofités au standard F3,

- la poursuite des travaux de développement du standard F3-R,

- la notification par la France du marché de rénovation des MIRAGE 2000D,

- la poursuite des travaux de développement de la rénovation du système de combat de l’ATLANTIQUE 2.

Dans le cadre des drones de combat futurs :

- une nouvelle campagne d’essais en vol de l’avion de combat sans pilote nEUROn, consacrée à des dé-monstrations de furtivité, ainsi qu’à des essais à la mer avec le porte-avions Charles de Gaulle,

- l’extension notifiée pour un an de la phase de faisabilité préparant un programme de démonstration ; la préparation avec nos partenaires industriels de la proposition pour le lancement, fin 2017, de la première phase de développement d’un démonstrateur opérationnel d’UCAS (Unmanned Combat Air System), une des composantes du Système de Combat Aérien Futur (SCAF/FCAS), suite au sommet franco-britannique d’Amiens du 3 mars 2016. La notification par ailleurs par la DGA de travaux nationaux de maturation technologique,

- le lancement par l’OCCAR (Organisme Conjoint de Coopération en matière d’ARmement), en liaison avec les ministères de la Défense français, allemand, italien et espagnol, d’une étude de définition de deux ans pour un drone MALE RPAS (Medium Altitude Long Endurance – Remotely Piloted Aircraft System) avec des technologies européennes. Cette étude associe Dassault Aviation, Airbus Defence & Space et Leonardo.

 

En 2016, nous avons également annoncé la création d’une Joint Venture avec le groupe RELIANCE en vue du pilotage de la réalisation d’offsets liés au contrat des 36 RAFALE indiens. Le 10 février 2017, Dassault Reliance Aerospace Limited a été créée.

L’année 2016 aura aussi été marquée par la poursuite du désengagement d’Airbus Group du capital de Das-sault Aviation conduisant à un nouveau renforcement de notre actionnaire historique et majoritaire, GIMD. Le capital de Dassault Aviation est dorénavant détenu à 62,0% par GIMD, 27,5% par le flottant, 10,0% par Airbus Group, et 0,5% par Dassault Aviation.

Aujourd’hui, notre défi, c’est la préparation de l’avenir dans un environnement de plus en plus imprévisible et concurrentiel. Notre transformation doit contribuer au lancement d’un nouveau FALCON et nous per-mettre d’accroitre nos parts de marché FALCON, en améliorant notre compétitivité (coûts, qualité, avan-tages concurrentiels).

Pour ce faire, nous avons lancé le plan de transformation « Piloter notre Avenir ». Il s’articule autour :

- de la culture, des compétences et des organisations,

- des outils numériques, des process et de l’innovation,

- de l’outil industriel (sites industriels Dassault Aviation et sous-traitance),

- du pilotage des programmes,

et s’appuie sur :

- les femmes et les hommes, au centre de la transformation,

- le numérique, tourné vers l’utilisateur, et qui sera le levier de la transformation.

PERSPECTIVES 2017

Pour 2017, nos objectifs sont :

- vendre des FALCON et obtenir d’autres contrats RAFALE Export,

- au-delà de la réalisation du contrat RAFALE Inde, mise en oeuvre du contrat offsets et notamment de la JV en Inde,

- nous assurer du bon déroulement du nouveau calendrier du moteur SilverCrest qui conditionne le calen-drier du FALCON 5X,

- consolider la feuille de route France pour le RAFALE et les Drones,

- définir les briques technologiques du futur FALCON, et mettre en place les conditions de lancement d’un nouveau FALCON, en fonction des résultats d’une étude de marché,

- s’assurer de la transformation de la Société pour, en particulier, améliorer l’outil industriel et la compétiti-vité.

 

Le Groupe prévoit de livrer, en 2017, 45 FALCON et 9 RAFALE (1 à la France et 8 à l’Égypte). Le chiffre d’affaires 2017 devrait être supérieur à celui de 2016 compte tenu du chiffre d’affaires RAFALE Export.

GOUVERNANCE

Le Conseil d’Administration de Dassault Aviation, ayant constaté les démissions de Madame Nicole DASSAULT et de Monsieur Alain GARCIA, a coopté :

- Madame Catherine DASSAULT

- Madame Mathilde LEMOINE

pour la durée restant à courir des mandats de leurs prédécesseurs, soit jusqu’à l’Assemblée Générale qui statuera sur les comptes de l’exercice 2019. Madame Mathilde LEMOINE est considérée comme un adminis-trateur indépendant.

Ces nominations deviendront définitives après la ratification de ces cooptations qui seront soumises à l’approbation de l’Assemblée Générale des actionnaires du 18 mai prochain. »

Communiqué de Dassault Aviation, 08/03/07

 

Dassault Aviation