Défense

Actualité

Dassault : Un 4ème Falcon 2000 de surveillance maritime pour le Japon

Défense

Les garde-côtes japonais ont commandé un quatrième avion de surveillance maritime à Dassault Aviation. Ces appareils sont une variante du nouveau Falcon 2000 MRA, spécialement développé pour répondre aux besoins croissants en matière de SURMAR.   

La tête de série du programme japonais a quitté l'été 2016 l’usine de Mérignac pour rejoindre les États-Unis (Texas), en vue d'une installation du système de mission par L3 Communications et de l'intégration du radar Searchmaster de Thales.

Une fois équipé, le Falcon 2000 (appelé au Japon MSA pour « Maritime Surveillance Aircraft ») effectuera ses essais en vol en vue de sa certification puis de sa livraison aux garde-côtes japonais, qui opèrent déjà des Falcon 900 depuis les années 90 et renforcent leurs moyens de surveillance maritime compte tenu des tensions dans la région.

Alors que les besoins en matière de surveillance maritime se développent, Dassault Aviation travaille sur différents projets à l’international mais aussi sur le marché français.

 

Le Falcon 2000 MRA (©  DASSAULT AVIATION)

 

La nouvelle Loi de Programmation Militaire entérine en effet le lancement du programme AVSIMAR (avions de surveillance et d’intervention maritime), avec une cible finale de 13 appareils en 2030 pour la Marine nationale. Une première commande de 7 avions est inscrite dans la LPM, la livraison des 3 premiers appareils étant prévue en 2024 et 2025 afin de remplacer en priorité les Gardian (Falcon 200) de l’aéronautique navale basés Outre-mer. La plateforme proposée par Dassault Aviation pour le programme AVSIMAR est également basée sur le Falcon 2000 MRA. Elle est donc différente des trois avions de guerre électronique que va commander le ministère des Armées, qui seront plutôt dans la gamme des Falcon 7X et 8X avec très grand rayon d’action.

- Voir notre article détaillé sur le nouveau Falcon 2000 MRA

 

Dassault Aviation