Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Dassault vend un 5ème Falcon 2000 MSA au Japon

Défense

Proposé pour le programme AVSIMAR de la Marine nationale, le nouvel avion de surveillance maritime de Dassault Aviation a remporté récemment un nouveau succès auprès de son premier client, le Japon. Ce dernier, qui a choisi cet appareil en 2015 pour équiper ses garde-côtes, a notifié à l’avionneur français la commande d’un cinquième exemplaire.

Le premier de cette série de Falcon 2000 MSA (Maritime Surveillance Aircraft), a été récemment présenté par l’avionneur aux Etats-Unis. Sorti à l’été 2016 de l’usine Dassault de Mérignac, l’appareil avait en effet rejoint le Texas en vue de l’intégration du système de mission par L3 Communications et du Searchmaster fourni par Thales.

 

Le premier Falcon 2000 MSA japonais (© : DASSAULT AVIATION)

Le premier Falcon 2000 MSA japonais (© : DASSAULT AVIATION)

 

L’avion est également équipé d’une boule optronique rétractable, de larges hublots d’observation et d’un dispositif de largage de moyens de sauvetage pour les missions SAR (Search and Rescue). Sa cabine est aménagée pour accueillir quatre opérateurs. Une fois les derniers tests effectués, ce Falcon 2000 MSA rejoindra le Japon, dont les garde-côtes opèrent déjà des Falcon 900 depuis les années 90.

Les nouveaux avions nippons sont une déclinaison du Falcon 2000 MRA (Multi-Rôle Aircraft) développé par Dassault pour répondre à un large spectre de missions : surveillance, reconnaissance, lutte antisurface, guerre électronique et d'entrainement des flottes.

 

Falcon 2000 MRA (© : DASSAULT AVIATION)

Falcon 2000 MRA (© : DASSAULT AVIATION)

 

Issu de la famille d’avions d’affaire Falcon 2000, dont 500 sont en service totalisant plus de 1.8 million d’heures de vol, le Falcon 2000 MRA est un biréacteur de 20.2 mètres de long pour 21.4 mètres de large affichant une masse maximale au décollage de 19.4 tonnes. Equipé de deux moteurs Pratt & Whitney Canada PW308C, il peut atteindre la vitesse de Mach 0.8 et offre un rayon d’action de l’ordre de 4000 nautiques.

Pour les missions de surveillance maritime, l’appareil peut patrouiller pendant 6 heures à 400 milles de sa base et couvrir une surface de près de 150.000 Nm² en 8 heures.

Le Falcon 2000 MRA est proposé à différents pays, dont la France, dans le cadre du programme des avions de surveillance et d’intervention maritime (AVSIMAR). Ceux-ci doivent permettre de remplacer les Falcon 200 Gardian puis les Falcon 50 dont dispose aujourd’hui la Marine nationale. La commande de 13 AVSIMAR est inscrite dans l’actuelle loi de programmation militaire, avec trois premières livraisons prévues en 2024 et 2025. Les dix autres avions doivent suivre entre 2026 et 2030.

 

Dassault Aviation Euronaval 2018