Défense
DCI célèbre une décennie de partenariat avec la marine malaisienne

Actualité

DCI célèbre une décennie de partenariat avec la marine malaisienne

Défense

 

La société française DCI Navfco célèbre plus de 10 ans de partenariat avec la marine malaisienne. Une collaboration qui a débuté en 2003 avec le programme des deux sous-marins du type Scorpène commandés à DCNS par Kuala Lumpur. Dans le cadre de ce programme, DCI Navfco a été chargé de la formation des futurs équipages. Une mission d’autant plus complexe que la Malaisie n’avait jamais, auparavant, disposé de sous-marinade. Quatre années auront été nécessaires pour constituer et former en France deux équipages aptent à mettre en œuvre les Tunku Abdul Rahman et Tun Razak, livrés en 2009 et 2010. Pour se faire, DCI Navfco a, notamment, réarmé l’ancien sous-marin Ouessant de la Marine nationale, mis en service en 1978 et désarmé en 2001. Quatre ans plus tard, il était de nouveau opérationnel, à l’issue d’une sérieuse mise à niveau effectuée à Brest par DCNS, pour naviguer au profit des marins malaisiens. Au total, 146 hommes ont obtenu leur qualification de sous-marinier lors des 42 sorties à la mer et plus de 9100 heures de plongée réalisées entre 2005 et 2009. Puis le bâtiment a, de nouveau, été désarmé et a quitté la Bretagne en novembre 2011 pour rejoindre la Malaisie.

 

 

L'Ouessant lors de la formation des équipages malaisiens (© DCI)

L'Ouessant lors de la formation des équipages malaisiens (© DCI)

 

 

Une formation qui se poursuit localement

 

 

En plus de ces campagnes en mer, DCI Navfco a assuré de nombreuses autres prestations de formation, notamment à terre, en France comme en Malaisie. La société poursuit d’ailleurs sa mission puisqu’elle forme actuellement de nouveaux sous-mariniers et  poursuit le maintient à niveau et le développement des compétences des plus anciens. DCI forme également certains membres d’équipage au métier d’instructeur, pour permettre à la marine malaisienne d’être autonome. Une action menée dans une école spécialement créée sur l’île de Kota Kinabalu, où sont basés les Scorpène, avec le soutien du groupe français, qui se félicite aujourd’hui de la réussite du partenariat instauré avec ce client asiatique. « Je suis fier que DCI-NAVFCO ait su établir une collaboration solide et pérenne avec la marine malaisienne. Cette collaboration est fondée sur la confiance et le respect mutuel. C’est pourquoi, à l’issue des contrats actuels, je souhaite vivement que ce lien se prolonge, sous une forme qui reste à définir avec nos partenaires », explique l’amiral Bruno Nielly, directeur de DCI Navfco.

On notera que le succès du programme Scorpène, tant dans la réalisation des sous-marins que dans la formation apportée aux équipages, a largement contribué à la décision de la Malaisie de commander six corvettes du type Gowind de DCNS, qui seront réalisées localement.  

DCI