Défense
DCN : 2.7 milliards de chiffre d'affaires et un carnet de commande à plus de 8 milliards

Actualité

DCN : 2.7 milliards de chiffre d'affaires et un carnet de commande à plus de 8 milliards

Défense

Bénéficiant du lancement et de la montée en puissance de plusieurs programmes majeurs de la Marine nationale, DCN affiche un chiffre d'affaires de 2.7 milliards d'euros en 2006, soit 7% de mieux que l'exercice précédent. Le segment Navires Armés contribue pour 58% au chiffre d'affaires global. Le marché national a assuré un robuste socle d'activité avec, notamment, la poursuite des travaux sur le sous-marin nucléaire lanceur d'engins de nouvelle génération Le Terrible, les frégates FREMM en cours de construction ainsi que l'avancement du programme des frégates franco-italiennes Horizon. A l'export, les ventes ont bénéficié en 2006 de la livraison de deux frégates de type Formidable à la Marine de Singapour (programme Delta), du second sous-marin Scorpène à la Marine du Chili (le Carrera) et du programme « sous-marin Malaisie » (Scorpène). Le chiffre d'affaires de l'activité Services représente 31%. Ce segment a notamment bénéficié des contrats globaux de maintien en condition opérationnelle (MCO) et du chantier du grand carénage du SNLE Le Téméraire. La poursuite de ces programmes a été garantie par la signature d'avenants au cours de 2006. Les ventes de lanceurs verticaux de missiles Sylver contribuent toujours fortement au segment Equipements. Une commande de lanceurs Sylver a ainsi été notifiée en 2006 pour équiper les frégates FREMM.

Au 31 décembre, le carnet de commandes s'établit à 8,2 milliards d'euros. Sur l'année, 2,6 milliards d'euros de prises de commandes ont été enregistrées, parmi lesquelles la notification de la première tranche du contrat des sous-marins Barracuda, dont la réalisation de la tête de série débutera au premier semestre à Cherbourg. « Ce carnet de commandes apporte au groupe DCN une bonne visibilité industrielle sur les dix prochaines années, tant pour les bâtiments de surface que pour l'activité sous-marine. Elle confirme le dynamisme de l'industrie navale française qui sera renforcée très prochainement par l'opération de rapprochement avec le groupe Thales, récemment approuvée par le conseil d'administration de DCN », explique le président du groupe, Jean-Marie Poimboeuf.

Naval Group (ex-DCNS)