Divers
DCN Ingenierie inaugure son nouveau centre nerveux

Actualité

DCN Ingenierie inaugure son nouveau centre nerveux

Divers

Le nouveau bâtiment de DCN Ingenierie a été inauguré hier à Lorient. Sur fond de concurrence de plus en plus acharnée, cet espace, entièrement consacré à la conception des navires du futur, permet de renforcer considérablement la capacité de l'industriel dans le domaine crucial de la recherche et du développement. "Les théâtres d'opérations sont beaucoup plus vastes qu'autrefois. C'est désormais un ensemble de navires, de drones, de satellites, de moyens terrestres et d'avions qu'il convient de coordonner. Les recherches dans l'interopérabilité de ces moyens deviennent beaucoup plus complexes. Il faut donc renforcer les moyens d'ingenierie pour proposer aux clients une palette de produits plus large à des coûts toujours meilleurs", explique Pierre Quinchon, directeur du pôle Navire & Système de DCN.
Le groupe a donc décidé en 98 de se doter d'outils performants de R&D. Sur le site de Lorient, qui bénéficie d'un vaste plan de modernisation (70 millions d'euros d'investissements d'ici 2008), les équipes de recherche ont été regroupées au sein du nouveau bâtiment. La conception est entièrement assistée par ordinateur et toutes les études sont modélisées en trois dimensions. Une réalité virtuelle qui permet de s'assurer de l'ergonomie de tous les locaux et systèmes des navires. Le nouveau bâtiment accueille les plateaux d'études des programmes FREEM (frégates Multimissions) et Barracuda (sous-marins nucléaires d'attaque). DCN Ingénierie emploie déjà 450 personnes à Lorient dont 150 sont mobilisées sur le projet FREEM. Cet effectif devrait augmenter puisque le groupe souhaite consacrer plus de 5% de son chiffre d'affaire à la recherche et au développement. Avec une enveloppe de 80 millions d'euros l'an passé, le budget de ce secteur a presque triplé en 5 ans. L'industriel, qui a recruté 125 ingénieurs en 2004 propose d'ailleurs de nouveaux postes.
Renseignements: www.dcn.fr

Naval Group | Actualité industrie navale de défense